Connan Mockasin à l'AB: échange de bons procédés

31/01/14 à 13:28 - Mise à jour à 29/04/14 à 16:52

Source: Focus Vif

Le Néozélandais Connan Mockasin était hier soir à l'Ancienne Belgique pour un concert en demi-teinte. Retour sur ce show aux doux relents de psychédélisme.

Connan Mockasin à l'AB: échange de bons procédés

Connan Mockasin était ce 30 janvier à l'Ancienne Belgique © Thom P

Le public était hétéroclite mais tout de même alternatif hier soir à Bruxelles. Il est venu applaudir une longue silhouette blonde et chevelue dans une AB Box confidentielle. C'est après une première partie convaincante (Yawns) que Connan Mockasin est monté sur scène. L'artiste y a présenté son deuxième album, Caramel, sorti l'année dernière.

On aurait pu imaginer quelques décors scéniques bien barrés, proches de l'univers du groupe, mais il n'en fut rien. Cinq musiciens sobrement baignés dans des jeux de lumières se sont mus lentement tout au long du spectacle. On a retrouvé évidemment beaucoup d'effets sonores caractéristiques à l'artiste. Les versions originales sont heureusement modifiées sur scène pour faire la part belle à quelques solos et improvisations. Cependant, la variation de niveaux (manque d'envolées et trop de moments calmes) n'est pas de mise, due surtout à l'installation volontaire d'une ambiance peace.

Pour les profanes, la très bonne ambiance et une grosse ferveur de la foule peut surprendre. Des prédispositions manquantes au genre musical sont susceptibles de rendre l'immersion plus difficile. Entendez par là qu'il était clairement question de goûts dans le public. La distinction entre aficionados et connaisseurs ou non familiers à la pop psychédélique s'est fait ressentir. Ces derniers, minoritaires, pourraient alors rapidement se dire, à juste titre, que Connan Mockasin fait partie des artistes plus réjouissants sur disque que sur scène à en croire cette prestation live. Les amateurs se réjouiront donc du côté expérimental du concert, les autres se consoleront par le côté plus pop des albums.

En 1h20 seulement, Connan Mockasin nous a livré un concert atmosphérique, certes sympathique mais un peu plat. Les odeurs de pétards s'y sont entremêlées dans une ambiance messianique. Megumi The Milkyway Above juste avant les rappels permet cependant certains à sortir de leur torpeur. La fin du live dans un climat de plus en plus fantaisiste marque la bonhommie du groupe. Ce dernier aura été détendu de la première à la dernière note et dégage du réconfort. Un Forever Dolphin Love de quinze minutes s'érige en véritable point d'orgue du concert. On aurait tout de même bien entendu Please Turn Me Into The Snat, grand absent de la setlist.

Il faut croire que dès le début du concert, l'audience était conquise. Un spectateur a lancé tôt dans la soirée, alors que tout était encore à prouver, un "thank you Connan". Remerciement auquel l'intéressé a répondu par un chaleureux "you're welcome". Comme lors d'un échange de bons procédés, le groupe a donné au public ce qu'il avait reçu. Simplement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires