Comment vos CD pourrissent lentement dans vos armoires

15/02/17 à 16:23 - Mise à jour à 17/02/17 à 09:48

Retour au vinyle? Indéniable. Retour au CD? Peu probable: la longévité de certains compact discs est de plus en plus souvent remise en cause. On explique pourquoi.

Comment vos CD pourrissent lentement dans vos armoires

Un CD hautement abîmé avec le temps. © Wikimedia Commons/Hutschi

Quand le compact disc a été introduit au début des années 80, l'un de ses principaux arguments de vente, outre sa haute fidélité et l'espace réduit qu'il occupait dans les discothèques, était qu'il se voulait indestructible. Seulement voilà: trente-cinq ans après son introduction, le format montre plus d'un signe de faiblesse. Et pas seulement face au téléchargement illégal, à la montée en force du streaming ni même du vinyle: de plus en plus nombreux sont ceux qui soulignent la mauvaise résistance au temps de celui qui a été massivement adopté depuis le Brothers in Arms de Dire Straits en 1985.

Le site Tedium s'est récemment penché sur le phénomène de "disc rot", soit le fait que les disques en question (CD, CD-ROM mais aussi laser discs) pourrissent avec l'âge. Petits trous de la taille d'une tête d'épingle qui se multiplient, "bronzage" d'une partie de la surface gravée semblable à des taches de café, "pourriture" des extrémités... Autant de signes d'une dégradation qui rendra une partie des données inscrites sur le CD illisibles. Fâcheux pour les collectionneurs et les archivistes: une fois qu'un disque a été abîmé, impossible de faire marche arrière et de le restaurer.

Colles et colorants

Le principal responsable? Certains colorants et colles de mauvaise qualité utilisés au cours de la fabrication de CD par certaines usines de pressage. Pas question de généraliser pour autant: Michele Youket, experte en préservation à la Library of Congress américaine, explique d'ailleurs à Tedium que des différences mineures de production peuvent avoir des résultats significatifs sur la qualité des disques. Les composants chimiques utilisés autrefois ne sont d'ailleurs plus les mêmes aujourd'hui, et les techniques tendent à devenir de plus en plus sophistiquées. Et parfois, ce n'est même pas directement la qualité du CD qui est à mettre en cause, puisque les laques utilisées pour certains livrets peuvent aussi, en contact avec la partie en aluminium de la galette, abîmer cette dernière.

Exemple de taches provoquées par le "disc rot"

Exemple de taches provoquées par le "disc rot" © Wikimedia Commons/scarecroe

Les maisons de disques ont depuis longtemps été au courant de la mauvaise qualité de certains CD: en 1988, une recherche conduite par le label Nimbus, premier fabricant de CD au Royaume-Uni, indique la plupart des disques risque de s'autodétruire dans les 8 à 10 ans. Commentaire d'un porte-parole d'EMI à l'époque: "J'imagine que si on griffe un disque avec un couteau, ou qu'on écrase un cigare dessus, on pourrait le détruire. Mais on peut aussi lui renverser de la confiture dessus sans provoquer le moindre dégât." Un peu plus tard, entre 1991 et 2006, le fabricant de disques Philips and Dupont Optical reconnaît pourtant son tort et met en place un programme d'échange des CD défectueux, le temps d'adapter son processus de production.

Comment prolonger la durée de vie?

Pour prolonger la durée de vie des CD, la Library of Congress, bibliothèque nationale des États-Unis, donne quelques trucs et astuces. Le principal étant qu'un stockage des disques dans un endroit ni trop chaud, ni trop humide, ni trop lumineux devrait aider à les préserver un maximum. Il faut aussi savoir que les CD resteront toujours partiellement lisibles même si abîmés (plus ou moins grave s'il s'agit de musique, de données, de vidéo ou de jeux vidéo); qu'une griffe sur le dessus est plus grave qu'une griffe sur le dessous (forcément, la fine couche d'aluminium contenant les données); que les DVD sont plus résistants que les CD mais qu'ils sont plus susceptibles de se désagréger; ou encore que les CD-R et DVD-R sont particulièrement sensibles à l'usure du temps. Une énième sauvegarde s'impose?

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos