Comment les rave parties ont trouvé leur place au musée

23/06/16 à 14:43 - Mise à jour à 16:47

Source: Focus Vif

Le MuHKA anversois inaugure une grande exposition consacrée à la culture rave. De la musique techno au musée? Explications avec le curateur anglais de l'événement, Nav Haq.

C'est dans l'ordre des choses. Après avoir investi les salles de concert classiques, les musiques électroniques commencent désormais à trouver leur place au musée. Rien de plus logique. Des musiques comme la techno et la house sont aujourd'hui trentenaires. Tournées radicalement vers le futur, elles ont désormais aussi un passé. Elles n'échappent donc plus à la rétromania. Pas au point de devenir un quasi-réflexe, comme dans le rock. Mais en se permettant de creuser une histoire et les bouleversements que celle-ci a engendrés. Les rééditions d'incontournables dance ne sont ainsi plus inédites (le travail de labels comme Strut ou Rush Hour), et certaines soirées se sont clairement positionnées sur un créneau classic techno (les Flash Forward du Rockerill à Charleroi).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires