Claptone: "Daft qui?"

03/05/13 à 09:45 - Mise à jour à 17/06/13 à 19:08

Le mercredi 8 mai, le Libertine Supersport - le place to be bruxellois des noctambules stylés - mettra un terme à sa saison. Entretien avec Claptone, le drôle d'oiseau qui fait office d'hôte DJ (avec Bicep et Aquarius Heaven). Il est également le producteur mystérieux des hits club Wrong et No Eyes.

Claptone: "Daft qui?"

Claptone © DR

Pourquoi ce masque, cher Claptone? Quel secret cachez-vous?

La plupart des gens jouent un rôle lorsqu'ils sont en contact avec leurs semblables. Dans un sens, ils portent aussi un masque. Ce sentiment est tellement familier qu'on ne réalise même plus qu'on porte un masque. Les masques font partie de notre identité. On peut changer de masque, mais jamais l'enlever, il n'y a pas de véritable "moi" derrière.

Euh, c'est vrai oui.

Ce que je veux dire c'est que oui, j'ai quelque chose à cacher, et j'ai pitié des gens qui n'ont rien à cacher. En effet, j'aime les secrets. Si vous écoutez bien ma musique, vous entreverrez peut-être une lueur de mon monde rempli de secrets. Ils peuvent vous exciter ou vous fasciner. C'est ce qui les rend si plaisants.

Si votre nom et votre visage restent cachés, nous savons que vous venez de Berlin.

Je suis né et j'ai été élevé dans le rythme et la mélodie du pays du son. Pour l'instant, je réside à Berlin parce que son histoire, son architecture, tous les artistes qui y résident et les esprits du passé qui y errent m'inspirent. Et sa scène club est évidemment la meilleure du monde.

Avez-vous une espèce de parrain musical, quelque chose qui vous relie à une existence terrestre?

J'ai beaucoup appris grâce à différents mentors, mais le son est mon seul parent musical. Personne n'inspire autant que le son, que ce soient des oiseaux chantants, un ruisseau qui clapote, un train qui passe ou une navette spatiale qui décolle.

Avez-vous déjà passé des disques dans une navette spatiale?

(imperturbable) Quand je suis en tournée, je veux envoûter les gens avec ma musique, une musique qui déclenche des émotions. C'est un grand honneur, très satisfaisant, de procurer de l'extase aux gens.

Il y a certainement des inconvénients liés à votre emploi?

Comme vous le voyez, mon masque n'est pas comme la plupart des masques portés par les gens. Ces dernières années, j'ai appris à vivre avec mes dons uniques et à gérer les avantages et désavantages de mon bec en or. Je dévoile rarement mon jeu, mais il faut que je vous dise: j'ai horreur des gens qui traînent autour de mon DJ booth et me prennent en photo avec leur téléphone mobile. On ne peut pas capter ma magie avec un iPhone et je ne suis pas un clown ou une bête de cirque.

Supposons que vous soyez coincé dans un ascenseur avec les garçons de Daft Punk. Tous les trois vous portez un masque. Quelle est la première chose que vous dites?

Daft qui?

Entretien: Jonas Boel

Libertine Supersport Superseason closing, le mercredi 8 mai au Ciné Mirano, 1210 Bruxelles. Avec Claptone, Bicep, Aquarius Heaven... www.libertinesupersport.be

Nos partenaires