Chronique CD: MLCD - The Smoke Behind the Sound

20/01/14 à 14:35 - Mise à jour à 14:35

Source: Focus Vif

ROCK | Mais que manque-t-il au groupe liégeois pour fleurir à l'international, dépasser des ventes symboliques et égaler l'érection médiatique accordée aux Girls in Hawaii?

Chronique CD: MLCD - The Smoke Behind the Sound

Une voix? Non, celle de Michael "Redboy" Larivière, garçon qui rêve de ne jamais trop grandir, est plus justement anglophone que son patronyme érable. Capable, par exemple, d'accélérer sa douceur fibreuse vers d'intimes apocalypse (Fire). Des mélodies qui restent en tête? Oui, elles visitent naturellement You Are Not Me, Summer In The Dark, Rabbit Holes ou ce Bitter Taste of Life, amertume sucrée aux années 80. Alors quoi? Le son, la production, les mots? Non, le disque, hyper travaillé mais jamais en baudruche gonflée, a l'orgueil et le charme de l'efficacité pop classique. Laissant, au final, un long sillage mousseux dans lequel on a envie de s'anesthésier de l'époque anxiogène. Même si MLCD raconte que tout ne va pas très bien, cela aussi, on l'a compris.

  • DISTRIBUÉ PAR PIAS.

En savoir plus sur:

Nos partenaires