Chronique CD: Josephine Foster - I'm a Dreamer

12/11/13 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Focus Vif

FOLK | Adolescente, elle se produisait dans les mariages et les enterrements et rêvait de devenir chanteuse d'opéra. C'est pourtant dans le folk que Josephine Foster balade depuis plus de dix ans sa voix d'un autre temps.

Chronique CD: Josephine Foster - I'm a Dreamer

Que la fille du Colorado dessine les contours d'un parcours à l'éclectisme surprenant. Foster a commencé avec des démos au ukulélé inspirées par la Tin Pan Alley, enregistré des chansons pour enfants, joué en duo avec un bassiste de free-jazz, tenté un disque de rock psychédélique, chanté en allemand des lieds de Schubert, Wolf, Brahms et Schumann, écrits par Goethe et Eichendorff avec le timbre de Joan Baez et travaillé avec son mari Victor Herrero sur deux disques en espagnol. Allant jusqu'à réinventer les mélodies populaires collectées par Federico Garcia Lorca. Enregistré en décembre 2011 et février 2012 à Nashville, au Bomb Shelter Studio, avec Andrija Tokic (comme Boys & Girls, le premier disque d'Alabama Shakes), I'm a Dreamer brille d'un charme suranné, met en musique un poème de Rudyard Kipling (Blue Roses) et en valeur une singer songwriter à la voix pleine de grain qui mérite 100 fois le succès d'une Alela Diane... Une artiste à découvrir ou approfondir d'urgence.

  • Josephine Foster, I'm a Dreamer, distribué par Fire Records/Konkurrent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires