Charles Frail and the Moulting Frames - Morning, it Breathes

24/10/11 à 14:01 - Mise à jour à 14:01

FOLK | Premier album et volet d'ouverture d'une trilogie signé par ce songwriter d'Amsterdam, Morning, it Breathes est une petite merveille de folk sur le fil.

Charles Frail and the Moulting Frames - Morning, it Breathes

FOLK | Peu importe le flacon, disent les vieux (alcooliques), pourvu qu'on ait l'ivresse. Pas faux. Sauf que certaines bouteilles donnent plus que d'autres l'envie de picoler. C'est ainsi son emballage, une jeune femme et des oiseaux dessinés à la main enveloppés dans de l'étamine, ce tissu qui sert aux transformations de produit laitiers, qui a attiré notre attention sur Charles Frail et ses Moulting Frames. Premier album et volet d'ouverture d'une trilogie signé par ce songwriter d'Amsterdam, Morning, it Breathes est une petite merveille de folk sur le fil. Un disque à fleur de peau qui sonne à mort Antony and The Johnsons (quelle voix), évoque l'univers de CocoRosie et procure le même genre de béatitude que le Palo Santo de Shearwater. Magique.

J.B.

Charles Frail and the Moulting Frames, Morning, it Breathes, distribué par Munich Records. ****

 

Charles Frail and The Moulting Frames "No Nothing Will Outlive This Glory" by Munich Records

Nos partenaires