Camelia Jordana en bonne voix...

09/07/10 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Oubliées les lunettes et la Nouvelle Star, Camelia Jordana se teste sur les festivals rock...

Camelia Jordana en bonne voix...

© Frederic Pauwels

Camelia Jordana, c'est : un passage par la Nouvelle Star, un premier album chanson drivé par Babx (et Mathieu Boogaerts e.a.) sur lequel on est peut-être trop vite passé, et déjà un premier tube, Non non non (celui-là par contre pas moyen de l'éviter). Des lunettes aussi, genre Ugly Betty. Sauf qu'aujourd'hui, la jeune femme les a jetées à la poubelle. Et qu'elle se permet même d'infiltrer les festivals rock. Pas sûr qu'elle soit d'ailleurs complètement à l'aise avec l'exercice et le cadre. Son hit - " Ah vous la connaissez, celle-là ? " -, elle le balance au galop, comme pressée d'en finir. Et en fait, ça lui va plutôt bien...


À vrai dire, si la jeune femme est nerveuse, elle le laisse à peine voir, la joue cool, voire dilettante. Quitte à dérouler les morceaux. Pourtant, quand elle se fait plus combative, comme sur Je pars, sa voix distille un truc frissonnant qui fait mouche. Même constat avec Lettera, qu'elle chante uniquement accompagnée de Babx au piano. Touchant, même si tout cela se passe dans l'indifférence générale. Pas le lieu, ni le moment pour ce genre de confession, on imagine...

D'ailleurs, pour l'occasion, Camelia Jordana a quand même gardé dans sa sacoche une série de titres plus agités, voire rock. Comme le final de Mens-moi ou sa reprise plus vraie que nature de Walk Like An Egyptian des Bangles, qui arrive à même faire danser Jamie Lidell dans les coulisses.

Laurent Hoebrechts, à Liège

En savoir plus sur:

Nos partenaires