BSF J5 : Isola et Balimurphy - Pop et bonne humeur !

18/08/10 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Cinquième journée partagée entre la bonne humeur festive de Balimurphy et la classe machiavélique, tandis qu'Isola venait pointer le bout de sa pop.

BSF J5 : Isola et Balimurphy - Pop et bonne humeur !

© Belga

Les Hutois d'Isola avaient la tâche de lancer cette 5é journée du BSF. Encore peu médiatisés et donc peu connus du grand public, ce quatuor distille une pop fraiche et entrainante. On est en plein dans la Britpop version Supergrass, c'est bondissant et ça se laisse chanter à tue-tête ! Le tout s'appuyant sur une rythmique imposée par une bassiste se faisant visiblement plaisir dans les compositions. Parce qu'autant dire qu'une fois que vous avez une chanson comme Gravity, 1er single du groupe sorti en septembre 2009, en tête, c'est comme un caramel à la dent ! Faut quand même y aller pour s'en débarrasser.

N'empêche le set est bien rôdé, Isola a bien tourné cet été et ça se sent, et au bout de 45 minutes l'apéritif hutois se fait la malle. Un peu trop court au goût de beaucoup...

Pendant que la scène se transforme annonçant l'arrivée de Balimurphy, la place du Musée se remplit. Le groupe bruxellois aux influences folk provoque un enthousiasme non feint sur une place où il valait mieux avoir fait le plein pendant le break ! Ça guitare, ça cuivre et ça chante, ça rit, ça enflamme et ça rechante ! On a plutôt le sens de la fête populaire chez ces jeunes gens bien en place qui se laissent tenter par une reprise de Nantes (Beirut).

Vient le choix : rester et profiter du bal populaire sauce bruxelloise ou tenter sa chance au Magic Mirror pour voir les indécrottables membres de Machiavel. Bon ok, on a beaucoup dit, beaucoup écrit sur Ysaye et sa bande et on ne pourra sans doute rien y ajouter mais tant pis ça reste Machiavel. Évidemment, les places sont limitées et les deux écrans plantés dehors rendent moins désespérés les gens restés plantés dehors. Et les fans retrouvent soudain le sourire: les princes se sont laissés tenter et rejoueront plus tard !

Pour une fois le mauvais temps n'est pas venu disperser les badauds et la seule chose qui tombait c'était bien des notes de bonne humeur, pourvu que ça dure !

Damien Roulette

Nos partenaires