Breaking News de Michael Jackson : un faux ?

08/11/10 à 10:55 - Mise à jour à 10:55

Presque un an et demi après sa mort, le Roi de la Pop continue de susciter la polémique : la nouvelle chanson proposée par sa maison de disques, Sony Music, ne serait purement et simplement pas de Michael Jackson. Déçus, ses fans et sa famille montent au créneau.

Breaking News de Michael Jackson : un faux ?

© Epa

"Ressembler à Michael Jackson ne signifie pas que c'est du Michael Jackson". Sur son compte Twitter, Taryll Jackson, neveu de la star et membre des 3T est formel : la chanson " Breaking News " présentée, comme un inédit, par Sony Music sur Internet depuis cette nuit est un faux (à voir ici). Il explique qu'il connaît bien la voix de son oncle et sa façon de travailler, pour avoir enregistré avec lui. Il comprend aujourd'hui pourquoi les responsables de ce projet de disque posthume "n'ont pas voulu sortir des bandes, ont prétendu que l'ordinateur sur lequel des enregistrements avaient été faits est tombé en panne et ne peuvent pas apporter d'essais d'enregistrement ou d'outtakes."

La soeur du défunt Roi de la Pop, Latoya abonde dans ce sens aussi en précisant "cet album n'est pas ce que Michael aurait voulu". Tous semblent donc confirmer ce que, depuis plus d'une semaine, la mère du chanteur, Katherine Jackson, et les enfants (Prince, Paris et Blanket) avaient avancé au site TMZ : un imposteur aurait chanté pour le compte de la maison de disque. Ses fans s'organisent déjà sur le Net et entendent "boycotter "

Du côté de son fan-club belge, MJBackstage, on se montre très perplexe. "Depuis sa mise en ligne cette nuit, nous avons déjà pu écouter le titre à de nombreuses reprises, commentent les responsables du site mjbackstage.be. Pas mal d'éléments sont troublants. On a vraiment du mal a reconnaître que c'est bien Michael Jackson, ce qui est plutôt surprenant pour la première chanson d'un album événement, si attendu. Sa voix n'apparaît pas aussi clairement que d'habitude, limite masquée par la musique. Par ailleurs, A plusieurs reprises, celui qui chante cite le nom de Michael Jackson au début du morceau, ce que le King of Pop n'a jamais fait. Il y a bien quelques moments où c'est bien la voix de Michael, mais on a l'impression qu'elle est enrobée par un imitateur. Néanmoins, nous attendons d'avoir plus d'explication et plus de détails avant de pouvoir vraiment crier au scandale."

De con côté, Teddy Riley l'un des producteurs attitrés de Michael Jackson et présumé auteur de ce morceau Breaking News, il a réagi sur Twitter en disant "Attendez la vérité. C'est ce que Michael vous aurait encouragé à faire. S'il vous plaît, attendez. Pas plus de commentaires maintenant."

Sur Facebook, les fans s'interrogent ou s'insurgent : "je ne crois pas que je vais acheter l'album si c'est pour donner mon fric à un imitateur", "Si c'est Michael, moi je suis Mary poppins", " Boycottons ce nouvel album"

Annoncé en grande pompe pour le 14 décembre, le premier album du King of Pop a du plomb dans l'aile alors que, pourtant, la maison de disque avait du matériel authentifié : des chansons avec Lenny Kravitz, Will I Am, Akon, et des tas d'enregistrements précédents de Michael Jackson. Celui-ci créait jusqu'à 50 chansons pour chaque album avant de n'en retenir qu'une quinzaine.

Mais pour les fans, de nombreuses questions subsistent : quel intérêt la maison de disque aurait-elle à diffuser des titres qui ne sont pas de MJ ? Pourquoi en pas avoir exploité les nombreuses démos et chansons achevées par Jackson avant sa mort ? Les producteurs renommés qui ont travaillé sur l'album auraient-ils pris un tel risque ? Qui aurait fourni de faux enregistrement et pourquoi ?

Pas de doute, même après sa mort, Michael Jackson continue de déchaîner les passions.

Focus.be

Le teaser de Breaking News

Nos partenaires