Botanique et Sportpaleis s'associent pour récupérer le Cirque Royal

09/09/16 à 12:10 - Mise à jour à 12:30

Source: Communiqué

Alors que la Ville de Bruxelles voudrait reprendre à son compte l'exploitation du Cirque Royal, le Botanique fait face en proposant un partenariat inédit avec le Sportpaleis pour garder la salle de concerts sous son aile.

Botanique et Sportpaleis s'associent pour récupérer le Cirque Royal

Le Cirque Royal, ici avec Bryan Ferry sur scène en 2014. © Lara Herbinia

Si l'ASBL Botanique exploite le Cirque Royal depuis 1999, cela fait plus d'un an que sa situation est ambiguë. En septembre 2015, la Ville de Bruxelles, propriétaire du Cirque, décidait ainsi de mettre fin à la convention de concession qui liait celui-ci au Botanique. Ambition à peine masquée: s'emparer des clés pour en reprendre l'exploitation, via Brussels Expo, l'ASBL qui gère entre autres le Palais 12 et la Madeleine fraîchement rénovée. Sauf que le Botanique ne compte pas se laisser faire et dépose dans la foulée une contestation: l'administration communale est donc contrainte de procéder à un appel d'offre.

On passera les détails sur les critères de sélection dudit appel d'offre, mais il est intéressant de savoir que le Botanique estime qu'ils rendent "impossible la comparaison objective des candidatures", "aucun candidat ne (pouvant) être objectivement considéré comme le moins cher ou le meilleur". Quoi qu'il en soit, la salle espère gagner la bataille, moyennant quelques arrangements: c'est le Sportpaleis qui s'occuperait de la gestion de la salle, tandis que le Botanique garderait la programmation et la ligne artistique du Cirque Royal sous son joug.

Ainsi, même si "ces deux parties (sont) a priori très différentes (...), il convient de souligner que les deux organisations se complètent parfaitement et qu'ensemble, elles sont capables de satisfaire aux critères établis par la Ville de Bruxelles." Le communiqué précise plus loin que "le Cirque Royal pourra se développer pleinement sous l'égide du Groupe Sportpaleis et pourra tirer profit de tous les avantages et économies d'échelles d'une organisation de grande ampleur, sans perdre son identité."

Dans les pages du Soir, le programmateur du Botanique Paul-Henri Wauters affirme que "la ministre Alda Greoli (les) soutient". De plus, son "duo gagnant" peut compter sur l'appui de Live Nation, Gracia Live, Didier Durieux, Nada, AA Productions et OD Live Productions, qui produisent ensemble environ 90 % des plus grands concerts et spectacles organisés en Belgique.

Le Botanique et le Sportpaleis pourront, s'ils l'emportent face à Brussels Expo, exploiter le Cirque Royal pour une durée de 27 ans.

Nos partenaires