Benjamin Clementine, soul brother

10/06/13 à 09:45 - Mise à jour à 10/12/14 à 11:53

Jeune Anglais de 24 ans découvert dans le métro parisien, Benjamin Clementine dégage une sensation émotionnelle issue des territoires qu'on aime -le gospel, la soul, le blues- et des références enviables.

Benjamin Clementine, soul brother

Benjamin Clementine © DR

Par exemple celles de Nina Simone, marraine de la douleur sublimée, ou de Randy Newman, l'ironique docteur en chansons vaches et sentimentales. Cette dernière allusion circule sans doute pour le couple que Benjamin forme avec son piano, tandem fusionnel où les noires et blanches du clavier renvoient immanquablement à d'autres sensations, noires et blanches elles aussi.

Dans le clip de Cornerstone qui tourne sur le Net, on voit de près sa belle gueule au bord des larmes et ses doigts agiles d'apprenti Mozart black conjuguer l'espoir d'une vie forcément meilleure. Peut-être différente. C'est un peu pour cela que, citoyen ghanéen arrivé à Londres à l'âge de deux ans, il a quitté l'Angleterre pour Paris en 2011. "Pour casser un peu mon environnement, pour prendre un peu de distance avec ma famille, mes familiarités", explique-t-il lors d'une conversation téléphonique piratée par la timidité et la mauvaise communication.

L'EP de trois titres qui sort en ce mois de juin est un zakouski de l'album qui suivra en 2014, sans qu'on y retrouve forcément la même forme de chansons parfumées d'arpèges. Là, ayant séduit les Frenchies du nouveau label Behind et l'éditeur majeur Warner Chappell, il sait la période présente essentielle à son développement artistique. Dans cette zone à risques, où tout se doit d'être possible et perméable, le fan de Pavarotti et de Jimi Hendrix -qu'il n'évoque pas- cherche et expérimente largement. L'appréhender en ce moment rare et précieux, dans le décor exceptionnellement enrobant et intime de L'Archiduc, est donc un réel privilège que quelques heureux élus pourront savourer avec nous.

Rendez-vous dans la rubrique Concours pour tenter de remporter vos places au showcase privé de Benjamin Clementine à l'Archiduc, Bruxelles, le 20 juin prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires