Beautiful Badness, de la joie dans la tristesse

18/11/15 à 11:13 - Mise à jour à 11:17

"Don't say it's easy to see a mother cry." Pas qu'on ait particulièrement envie de se la jouer cheesy, mais il est des chansons qui acquièrent une certaine résonnance face à l'actualité. C'est le cas de Many Years.

Le Many Years des Franco-belges de Beautiful Badness, dont le clip joliment bricolé (comme le précédent, d'ailleurs) a été publié il y a quelques semaines, met en lumière la sortie du EP du même nom. Nouvelle preuve que le collectif n'est pas loin de passer orfèvre en matière de pop mélancolique et organique, il joue sur la corde sensible à grand renfort d'harmonies vocales enjôleuses ainsi que de cordes et de percussions que n'aurait pas reniées un Woodkid.

Pas de doute qu'après leur mini-tournée en première partie de BirdPen qui vient de se clôturer, Beautiful Badness devrait être de toutes les affiches dans les mois à venir. Stay tuned, comme on dit.

En savoir plus sur:

Nos partenaires