Balthazar - Rats

15/10/12 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

POP | Il ne faut jamais rater l'occasion de faire une première bonne impression. Avec Applause (2010), et surtout des live épatants, Balthazar avait directement tapé dans l'oeil.

Balthazar - Rats

BALTHAZAR, RATS, DISTRIBUÉ PAR PIAS. ****

POP | Il ne faut jamais rater l'occasion de faire une première bonne impression. Avec Applause (2010), et surtout des live épatants, Balthazar avait directement tapé dans l'oeil. Deux ans plus tard, le quintet originaire de Courtrai (dix bras, mais deux têtes, Maarten Devoldere et Jinte Deprez) est de retour. La tactique ne change pas: un 1er single et une nouvelle évidence. Basse asphaltée à la Gainsbourg (Melody Nelson), cuivres forestiers, The Oldest of Sisters noie son spleen dans des choeurs exaltés.

Après un tel morceau de bravoure, difficile de faire aussi bien et de tenir sur la longueur. Balthazar réussit pourtant son coup, restant dans les mêmes tons -automnaux, nocturnes-, mais variant les angles. Le fil rouge? Ces voix désabusées (le superbe Lion's Mouth), traînantes (le folk au ralenti de Any Suggestion), parfois presque crâneuses (la morgue très "Velvet Underground" de Sinking Ship)... Balthazar navigue ainsi en permanence entre deux eaux, bourrant ses bagages d'or, de myrrhe et d'encens, mais aussi de flacons de vinaigre et de quinine amère.

La pop n'est pas un exercice facile, surtout quand ce n'est pas sa "langue" maternelle. Avec Rats, Balthazar réussit pourtant à creuser son propre sillon, idiome qu'on aura du mal à rattacher à qui que ce soit d'autre. A la fois particulier et immédiat.

EN CONCERT E.A. LE 02/12 À ANVERS (TRIX), LE 06/12 À LOUVAIN (DEPOT) ET LE 14/12 À LIÈGE (PIAS NITES).

En savoir plus sur:

Nos partenaires