Avenir incertain pour les 10 Days Off et le Petrol

23/07/12 à 17:16 - Mise à jour à 17:15

L'avenir du festival gantois de musique électronique, tout comme celui du club anversois, est incertain. Ce pessimisme tient à la suppression des fonds structurels pour la période 2013-2016, a déclaré l'organisation, au dernier jour du festival 10 Days Off.

Avenir incertain pour les 10 Days Off et le Petrol

© Noah Dodson

"La course aux sponsors n'est pas une option pour le 10 Days Off, étant donné, d'une part, la programmation artistique d'avant-garde du festival, et d'autre part, les moyens limités à l'avenir et la conséquence des revenus limités", a déclaré Philip De Liser, organisateur du festival.

Les ASBL organisatrices ont décidé de prendre les devants et de planifier une réunion avec la ville de Gand.

Le 10 Days Off en est cette année à sa dix-huitième édition. "Presque tous les noms des affiches de ces dix-huit dernières années sont devenus de véritables stars et se produisent sur les scènes des plus grands festivals et clubs à travers le monde", explique Philip De Liser, qui parle d'un "appauvrissement du paysage musical", si le festival devait disparaître.

Diverses organisations telles que le Vooruit, l'association 5voor12 ou le Muziekclub Democrazy ont décidé de joindre leurs forces afin d'interpeller la ville de Gand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires