Alors on danse: quand pop et danse contemporaine font bon ménage

08/02/17 à 11:10 - Mise à jour à 11:13

Source: Focus Vif

Le clip At the Front de Mugwump, chorégraphié par Lisbeth Gruwez, vient utilement rappeler que musique pop et danse contemporaine font régulièrement bon ménage. Surtout en Belgique.

En octobre 2011, les médias du monde entier, du Washington Post au Guardian en passant par le Jamaica Observer, ont relayé le nom d'Anne Teresa De Keersmaeker. La chorégraphe belge défrayait la chronique. Était-ce pour l'American Dance Festival Award décerné pour l'ensemble de sa carrière? Pour le Grand Prix de la Danse de Montréal "pour sa contribution exceptionnelle à la danse"? Non, ATDK faisait les gros titres parce qu'elle accusait de plagiat rien moins que Beyoncé. Sur le Net, une vidéo comparative en split screen donnait indiscutablement raison à la Bruxelloise: plusieurs séquences du clip de Countdown étaient éhontément pompées de son Rosas Danst Rosas et de Achterland. Il y avait de quoi l'avoir mauvaise. Le mois suivant, Queen B reconnaissait implicitement ses torts en sortant une version modifiée de son clip. Mais d'excuses, point.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires