À la rencontre de La Jungle, le duo le plus trippant et tribal du royaume

07/11/16 à 15:11 - Mise à jour à 15:10

Source: Focus Vif

Duo de chamans montois, La Jungle part à l'assaut du dancefloor avec une guitare, une batterie et un album dingo de kraut trans noise urbain et vaudou.

Vingt heures. La nuit est déjà tombée sur Mons quand on retrouve La Jungle à La Fabrique des Singes. C'est là, quelque part entre la Grand-Place et le Marché aux Herbes, que le plus trippant et tribal duo du royaume tiendra deux jours plus tard sa release party. Son guitariste, Mathieu Flasse, a ouvert les lieux avec deux potes: Julien Lefrancq, qui construit des maisons en paille, et François Chevalier, un graphiste qui monte des expos et tenait auparavant un maga de skate/street art/fringues dans le piétonnier. "On voulait un endroit pour développer l'économie créative locale. On a fait de la découpe laser, de l'imprimante 3D. On a exposé des artistes. Puis aussi le travail d'artisans, des gens qui fabriquaient des bijoux notamment. On a organisé des concerts et des projections également, créé un atelier de sérigraphie. Si le lieu survit, il se concentrera plutôt sur le live, les performances et les expos."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires