5 bonnes raisons d'emmener votre enfant au Kidzik

23/08/17 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Le "festival des petites oreilles" déroulera sa 8e édition ce week-end à la Ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve.

5 bonnes raisons d'emmener votre enfant au Kidzik

La Compagnie des gros ours © Martin Ellis

Comme chaque année, on s'est rincé les oreilles tout l'été au gré des festivals. Systématiquement, on aura placé le gamin chez mamy ou papy pour éviter de détruire ses oreilles à grand renfort de décibels devant toutes les main stages du plat pays. Mais pourquoi n'aurait-il pas droit, lui aussi, à son festival? Cela fait maintenant huit ans que les têtes pensantes de la Ferme du Biéreau se sont posé la question et y ont répondu avec bonheur en créant le Kidzik, qui a depuis largement fait ses preuves: le concept n'a d'ailleurs pas tardé à être exporté à Bruxelles.

Mais ce week-end, c'est bien à Louvain-la-Neuve que ça se passe. Passage en revue de quelques raisons qui font du Kidzik un incontournable pour les petits, et auquel les grands ne sont pas pour autant laissés pour compte.

Les concerts

Comme tous les festivals, le Kidzik draine son lot de têtes d'affiche un peu cra-cra qui attirent le public lambda. Cette année, ce sont les atroces Déménageurs qui joueront les Mumford and Sons des petits en mode best of. Leur concert affiche d'ailleurs complet depuis longtemps, mais le reste de la programmation fourmille toutefois de belles découvertes. Prenez par exemple La Compagnie des gros ours, famille à la ville comme à la scène qui déroule des histoires ludiques joliment mises en musique et en images (le Voyage du petit ouistiti est dessiné en direct et projeté sur grand écran), qu'on a vu et approuvé lors de la dernière Fête de la musique dans le cadre tout particulier du Musée de l'armée. Dans le confort de la Ferme du Biéreau, cela s'annonce encore plus magique.

On pointera également parmi la programmation La (petite) Flûte enchantée de la Chapelle Musicale Reine Élisabeth, adaptant Mozart pour les plus petits; le Voyage dans le blues de Guy Verlinde; ou encore la compilation de courts-métrages Le Vent dans les roseaux accompagnés d'un mini-concert de Karim Baggili.

Pour tous les âges

Officiellement, il y en a pour tous les âges, de 0 à 12 ans. Mais bien conscients qu'un spectacle s'adressant aux petits de 3 ans ne parlera pas forcément aux plus grands (et vice-versa), le site du festival permet de filtrer les événements par tranche d'âge. Pratique.

Les animations gratuites

Le festival ne se déroule pas uniquement dans les différentes salles de la Ferme mais également dans sa cour: Yamakasi, jeux en bois, grimages, château gonflable, sculptures musicales, écoutes de CD en studio et village MC. Le tout pour pas un balle - idéal pour prolonger l'après-midi musical.

Les ateliers

Fabrication d'instruments de musique, musique assistée par ordinateur, chants indiens...: il n'y aura pas seulement des choses à écouter et voir, mais également à toucher et à créer.

L'ambiance relax

On a déjà expérimenté le festival avec un enfant de moins de trois ans, qui y a pris son pied sans rendre ses parents mabouls. Définitivement le bon endroit pour les premiers pas d'un petit bout dans l'univers "festivalier", sans tomber pour autant dans les clichés démagos ou plan-plan que réservent malheureusement pas mal de spectacles qui leur sont destinés.

Kidzik, du 26 au 28 août à la Ferme du Biéreau, Louvain-la-Neuve. www.kidzik.be

Nos partenaires