12 incontournables des 21es Nuits Botanique

14/05/14 à 11:31 - Mise à jour à 11:42

Source: Focus Vif

Alors que le coup d'envoi des Nuits Bota millésime 2014 a été donné lundi avec BadBadNotGood, voici 12 concerts qu'il ne faudra pas manquer dans la programmation fourmillante qui s'étend jusqu'au 7 juin.

12 incontournables des 21es Nuits Botanique

© DR

FRENCH TOUCH

Dominique Dalcan

C'est l'une des toutes bonnes surprises de ce début d'année. Après 16 ans d'absence, faits de projets parallèles, de remises en question, et autres soucis de santé, Dominique Dalcan est enfin revenu à la chanson avec un nouvel album. Un retour gagnant: apaisé et lumineux, Hirundo voit Dalcan retrouve l'inspiration avec une musique à la fois directe et élégante. Cela valait bien une tournée en bonne et due forme. A noter, au Bota, il sera précédé par les intrigants Liégeois de La//Plage, promesse French pop à suivre de près.

  • Le 24/05, à la Rotonde

Vincent Delerm

Si l'homme a pu incarner tous les tics de la "nouvelle" chanson française rive gauche -la plupart du temps à son corps défendant-, on aurait tort de l'y réduire. C'est en tout cas ce que démontre à nouveau son dernier album, Les Amants parallèles. Un disque entièrement réalisé autour d'un trio de pianos, dont Delerm a su détourner les couleurs, pour un récit amoureux qui évite joliment la ligne droite. Certes, les plus hermétiques resteront toujours à quai. Les autres sceptiques, par contre, devraient y trouver matière à revoir leur jugement.

  • Le 21/05, au Cirque.

Emily Loizeau

Parmi les différentes propositions inscrites à l'affiche des Nuits Bota, celles du Grand Salon sont souvent les plus originales, les plus "décalées". Dans le Musée transformé en living-room cosy, les artistes coupent l'électricité pour s'essayer à l'intimité de l'acoustique. Deux ans après avoir sorti Mothers & Tygers, Emily Loizeau s'est ainsi lancée dans une série de concerts "unplugged", où elle réduit ses chansons au minimum. C'est cette formule qu'elle viendra proposer à Bruxelles, assise derrière son piano, uniquement accompagnée du violoncelle d'Olivier Koundouno

  • Le 20/05, au Grand salon

Florent Marchet

Au sujet de Bambi Galaxy, le dernier album de Florent Marchet sorti fin de l'année dernière, les avis sont partagés. Fumisterie psyché-pop ou génial album de chanson française cosmique? Faut-il céder au second degré revendiqué du disque ou se fatiguer de ses plans science-fiction seventies (Apollo 21)? Trop de synthés vintage tue-t-il le synthé vintage? On laissera à chacun le soin de trancher. Eventuellement en complétant son argumentaire avec la déclinaison scénique du space opera à la sauce Marchet?

  • Le 19/05, à l'Orangerie

ÉLECTRO

Wax Tailor

Plus besoin de présenter Wax Tailor. Cela fait plus de dix ans maintenant que le Français s'est fait un nom dans le cercle des producteurs (abstract) hip hop. Le temps pour Jean-Christophe Le Saoût de se construire un parcours volontiers atypique. Il le confirme avec son nouveau projet. Le Français va investir le Cirque Royal accompagné du Phonovisions Symphonic Orchestra. Soit une toute grosse production qui verra le DJ entouré d'une quinzaine de choristes et de plus de 40 musiciens, le tout emballé dans une scénographie interactive. Va y avoir du show.

  • Le 18/05, au Cirque Royal

Super Discount 3

Et un, et deux, et trois épisodes pour la franchise Super Discount! Pour rappel, en 1995, Etienne de Crécy lançait le projet qui allait devenir l'un des fondamentaux essentiels de la French Touch, un classique de house tongue-in-cheek et hédoniste. En 2004, il avait déjà remis le couvert avec un deuxième volet. Il annonce aujourd'hui une nouvelle fournée Super Discount, prévue pour l'automne. D'ici là, il dévoilera déjà une partie de sa collection 2014 en exclusivité pour les Nuits Bota, accompagné des fidèles Alex Gopher et Julien Delfaud.

  • Le 24/05, au Chapiteau

Hercules & Love Affair

La vague néo-disco de ces dernières années a amené le meilleur et le pire. A côté des tubes gaudrioles et autres revival téléphonés, Andy Butler incarne une vision plus investie, "queer" et transgressive de la disco-house. On attend ainsi beaucoup du 3e album de son projet Hercules & Love Affair, The Feast of The Broken Heart, qu'il viendra présenter aux Nuits Bota. Deuxième raison de se réjouir: les Américains seront précédés de François & The Atlas Mountains dont le pouvoir euphorisant devrait à nouveau faire des étincelles.

  • Le 20/05, au Chapiteau

Jungle

Deux premiers clips épatants ont réussi à intriguer. Dans le premier (Platoon), une gamine se lançait dans une démonstration de break-dance jouissivement vintage. Dans le second (The Heat), on virait carrément au trip roller-disco, aussi simple qu'efficace. Cela ne disait encore rien de l'identité de ceux qui se cachent derrière le projet Jungle. Alors qu'un premier album est annoncé pour les semaines qui viennent, on en sait aujourd'hui un peu plus. Jungle serait ainsi l'oeuvre de deux jeunes producteurs anglais, deux potes qui semblent avoir tout compris au concept -trop souvent gâté- de groove disco-funk à training.

  • Le 25/05, à l'Orangerie

NOUVELLES TÊTES

Gambles

L'an dernier, Matthew Daniel Siskin, alias Gambles, nous faisait chialer avec Trust. Disque autobiographique, dépouillé et déchirant sur lequel il chantait les ravages d'une fausse couche façon Leonard Cohen, (Freewheelin) Bob Dylan et autre Tallest Man on Earth. Pour la première fois chez nous, Gambles partagera l'affiche avec Long Distance Operators. Projet de la violoniste belge Catherine Graindorge et de l'Australien, ancien Bad Seeds, Hugo Race (Dirtmusic). Un pari à prendre.

  • Le 16/05 au Grand Salon De Concert.

Jawhar

Homme de musique et de théâtre, le singer songwriter tunisien installé en Hainaut occidental Jawhar Basti mêle un folk des plus raffinés avec une langue arabe qu'on n'a pas l'habitude d'entendre sous ces latitudes. Quelque part entre un Nick Drake et un Syd Matters des sables, Jawhar sortait l'an dernier Qibla Wa Qobla (Le Baiser et l'orientation de la prière). Disque délicat et lumineux récemment récompensé par un Octave, catégorie "Musiques du monde". Le trésor caché de cette édition 2014.

  • Le 18/05 au Grand Salon De Concert.

The Amazing Snakeheads

Teigneux, claustrophobe et fiévreux trio écossais, The Amazing Snakeheads est la nouvelle trouvaille du label Domino. Et ça fait longtemps que la maison dirigée par Laurence Bell ne nous avait plus dégoté pareille bande d'énervés. Leur premier album, Amphetamine Ballads, depuis quelques semaines dans les bacs, est taillé pour les fans de Nick Cave, des Cramps et des Movie Star Junkies. Assurément le concert le plus électrique et tendu des Nuits.

  • Le 22/05 à l'Orangerie.

Orval Carlos Sibelius

Mon premier est une bière d'abbaye, mon deuxième un chanteur coquin pour gosses et mon troisième un grand compositeur finlandais... Mon tout est la preuve que le renouveau psychédélique ne s'esquisse pas qu'en Californie entre Los Angeles et San Francisco. Orval Carlos Sibelius, Axel Monneau (Poptones, Snark, Centenaire) pour les intimes, perpétue l'héritage de Syd Barrett, d'Os Mutantes et des Zombies et se pose en grand frère frenchie de Jacco Gardner... A (re)découvrir.

  • Le 23/05 au Grand Salon De concert.

Dans le Focus du 9 mai, retrouvez également:

  • L'interview du programmateur Paul-Henri Wauters;
  • L'interview et portrait de Scylla (le 20/05 au Cirque Royal);
  • L'interview et portrait de Mac DeMarco (le 18/05 au Chapiteau avec Cloud Nothings et Mountain Bike).

Nos partenaires