Vol musical pour les drones de John Cale

24/11/14 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Le membre du Velvet Underground a encore de l'imagination à revendre. Et il le prouve avec ce nouveau projet pour le moins original: l'utilisation de drones comme instruments musicaux.

John Cale s'est associé à l'architecte Liam Young pour imaginer cette idée un brin excentrique: utiliser des drones en tant qu'instruments d'un concert. L'idée est la suivante: ces machines, destinées initialement à des fins militaires, sont employées ici pour diffuser chacune la voix de John Cale au-dessus des spectateurs. Chaque drone diffuse un son différent, qui s'ajoute à celui bourdonnant de son moteur. Et pour ajouter une touche de couleur à cette nouvelle performance artistique, chaque appareil porte un costume, que l'on qualifiera de loufoque ou d'artistique selon la perception de chacun.

La réalisation d'une telle installation n'était pas sans danger, comme l'explique bien Liam Young dans le documentaire réalisé par The Creators Project: "Ça a pris du temps pour trouver le bon endroit. Placer ces technologies très violentes au-dessus de la tête des gens n'est pas facile, elles tournent à de très grandes vitesses. Ces hélices peuvent arracher la tête de quelqu'un si vous ne faites pas attention. Cela demandait quelqu'un avec une vision et de la bravoure pour nous laisser le faire. Et c'est vraiment la première fois que ces trucs ont volés au-dessus d'un public."

Cette performance, nommée LOOP>>60Hz: Transmissions from the drone orchestra a eu lieu au Barbican, à Londres. Il s'agit du plus grand centre des arts du spectacle d'Europe. Il fallait, en effet, au moins cela pour permettre aux drones de voler à plusieurs librement dans les airs sans risques de collision.

Ce projet audacieux a le mérite d'être inventif et de rechercher, d'une part, à repousser les limites de la performance scénique et, d'une autre, de proposer un dialogue unique entre musique et technologie. Toutefois, il n'est pas certain que ce genre de pratique se répande dans nos salles de concert. Car, si l'équipe de John cale semble avoir pris ses précautions, il n'en ira sans doute pas de même pour tous les groupes qui pourront être inspirés par cette nouvelle idée. Mais ne levons pas les boucliers avant d'avoir une bonne raison de le faire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires