Star Fox Zero ou le déclin de la Nintendo Wii U

02/06/16 à 14:53 - Mise à jour à 14:54

Source: Focus Vif

SHOOTER ARCADE | Star Fox tente de s'adapter au double écran de la Wii U. Le titre culte de combats spatiaux dérive malheureusement du côté obscur de la Force.

Star Fox Zero ou le déclin de la Nintendo Wii U

© Nintendo

De ses iconiques Game & Watch à sa récente 3DS, Nintendo a toujours cru aux doubles écrans. Cette foi s'illustre à merveille sur les petits affichages superposés de ses consoles portables. Vu leur proximité, sauter d'une image à l'autre est naturel. Bastonner un bad guy en haut et gérer l'inventaire de son héros en bas cartonne sur de nombreux titres. Dans les salons, l'écran tactile du gamepad de la Wii U est éloigné et surtout beaucoup plus petit que le téléviseur avec lequel il interagit. La dernière machine de Big N n'offre donc pas la spontanéité visuelle de ses petites soeurs nomades. Prématurément en fin de vie pour cette raison, la bécane le confirme sur Star Fox Zero.

Oublié dans les placards de Nintendo depuis six ans, le shooter arcade aurait dû être une fête des étoiles. Un festin spatial en hommage au premier épisode de 1993 sur Super Nes. Ce volet Wii U vole malheureusement loin de la claque visuelle et audio qui enterrait la Megadrive rivale d'alors. Polygones grossiers et vide sidéral sur certains niveaux. L'impression de jouer à Star Wars: Shadow of the Empire sur Nintendo 64 domine. Notamment en traversant une sorte de fac-similé de la surface glacée de Hoth (1). Le talent graphique des développeurs de The Wonderfull 101 et Bayonetta 2 aurait-il été aspiré par un trou noir?

Double vue, double problème

La réponse se cache probablement derrière l'usage intensif du fameux double affichage, gourmand en ressources pour la Wii U. Entre les mains, regarder l'écran du gamepad offre ainsi une vue cockpit de l'Arwing tandis que le téléviseur gère la caméra extérieure du chasseur intersidéral. Nettoyer un croiseur de microrobots qui rongent sa coque ou pénétrer la petite porte d'une tour psychédélique: la première perspective sert aux interventions chirurgicales. La seconde sur grand écran se montre plus utile pour des manoeuvres dans de larges espaces comme des champs d'astéroïdes.

Lever et baisser la nez de la manette au téléviseur est loin d'être confortable. Le hochement de tête n'est heureusement pas obligatoire puisqu'on peut changer de vue instantanément en pressant une simple touche. Difficile dès lors de légitimer le double écran... Loin d'être haletants, les dogfights ne sauvent pas Star Fox Zero de la déroute. L'emploi répétitif du looping (automatisé) permet d'échapper à coup sûr et sans stress au feu ennemi. L'impression de routine est bien présente d'autant que le shooter arcade demande de recentrer constamment le viseur.

Des boss transformistes géants et très prévisibles en forme de ver des sables ou d'araignée ne relèvent pas le niveau. Char d'assaut, bipède mécanique aux airs de poulet idiot, quadricoptère: les différents véhicules censés varier le gameplay ne décrochent pas plus de sourires. Englués dans une difficulté en dents de scie et par une liberté de pilotage bridée, les héros animaliers de Star Fox Zero loupent un statut. Celui d'icône testamentaire d'une console impopulaire en fin de vie.

(1) LA PLANÈTE GELÉE DE L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE.

STAR FOX ZERO, ÉDITÉ PAR NINTENDO ET DÉVELOPPÉ PAR PLATINUM GAMES, ÂGE: 7+, DISPONIBLE SUR NINTENDO WII U.

En savoir plus sur:

Nos partenaires