Sortie sans relief pour la Nintendo 3DS

12/04/11 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

La veille de son lancement, la 3DS de Nintendo provoquait des files d'attente des deux côtés de l'Atlantique. Pas forcément spontanées.

Sortie sans relief pour la Nintendo 3DS

© ImageGlobe

New York, jeudi 24 mars, 9h du matin. Vissé sur une chaise de camping et empaqueté dans une couverture de survie en polyester argenté, Pete Dorr frissonne, dos au mur du Best Buy d'Union Square. Une quinzaine d'heures séparent ce blogueur YouTube de la 3DS, nouvelle console portable en 3D sans lunettes de Nintendo. Devant lui, 17 autres hardcore gamers se figent dans un froid à fendre des cartouches NES. Le récit de sa (longue) journée, résumée en une vingtaine de minutes sur la chaîne Pete's Games Room, est éloquent. Ou comment Nintendo US aide à la création de files d'attente pour susciter l'engouement mais aussi quelques déceptions.

La queue commençait trois jours plus tôt. Ganté d'un Power Glove (le vieux "gant manette" de Nintendo) et d'une veste aux couleurs de la NES, Isaiah "TriForce" (1) Johnson prenait ses quartiers à l'entrée du Best Buy (2) planté en plein centre de Manhattan. Ejecté manu militari par les forces de l'ordre et la sécurité du magasin, ce fanatique (déjà vu dans un show de téléréalité MTV et dans King of Chinatown, documentaire de 2010 sur le pro gaming) jouera au chat et à la souris tout au long de la semaine. Et recevra finalement des mains du directeur de la chaîne de magasins et de Reggie Fils-Aime, président de Nintendo Amérique, une des premières 3DS vendues en terres US. Deux images antagonistes. Et un mea culpa marketing pour cet über fan dont l'histoire a fait le tour de la blogosphère et de la presse spécialisée online.

File organisée

Il faut dire que toute fausse note publique aurait fait tache le long de la ligne publicitaire humaine encadrée de barrières nadar Nintendo 3DS, entre camionnette fast food, paquet cadeau pour les 25 premiers arrivés, unités de démo et décompte géant. Une poignée de minutes avant les 12 coups fatidiques, Reggie Fils-Aime s'adressera d'ailleurs à la centaine de fan boys, du haut d'un podium planté sur la 14e avenue. Un moment qu'il qualifie de "historique", car mettant fin à l'ère de la 3D à lunettes. Au coup de gong ultime, chaque fan finira d'ailleurs par jeter en l'air des binocles 3D en plastique rouge et bleu donnés par Nintendo.

Un geste plutôt vain lorsqu'on sait que l'effet de relief sans lunettes de la nouvelle portable de Mario, bien qu'impressionnant et convaincant, devra encore faire l'objet d'améliorations. Si le succès est au rendez-vous dans le monde (439.206 unités écoulées en une semaine pour l'Europe), décaler sa tête en jouant floute en effet l'image. L'affichage autostéréoscopique de Mario fait également l'objet de nombreux commentaires sur Twitter quant à des maux de tête survenant après y avoir goûté. Une fatigue comparable à la vision d'un film en 3D selon le porte-parole de Nintendo Grande-Bretagne.

Touchée par ce que les gamers surnomment déjà un "black screen of death" (réglé par une mise à jour) ou bug gelant la console et demandant de la redémarrer, la Nintendo 3DS commence donc sa vie difficilement. Pas de quoi toutefois la faire griller au micro-onde et vendre ses restes 999 dollars sur eBay comme d'Ovestatic...

(1) Une référence à Zelda qu'il a même réussi à glisser sur son passeport.
(2) Voir à ce sujet l'excellente couverture de Rawgameplay sur YouTube.

Michi-Hiro Tamaï

En savoir plus sur:

Nos partenaires