Professeur Layton et le Destin Perdu

08/11/10 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Malgré un manque flagrant de remise en question, les casse-têtes sépias du Professeur Layton excitent les neurones des joueurs tout en douceur.

Professeur Layton et le Destin Perdu

Édité par Nintendo et développé par Level-5, âge 7+, disponible sur Nintendo DS.

"Bien que nos existences soient régies par le temps qui passe, il est parfois difficile d'en appréhender les mécanismes. Si le surlendemain d'hier tombe un dimanche, à quel jour correspond l'avant-veille de demain?" Ce type de question pour tests de Q.I. éculé et suranné n'aurait jamais gagné les faveurs de plus de 8 millions de joueurs à travers le monde s'il n'était tombé dans les mains de Level-5. Le studio nippon auteur du génial Dragon Quest VIII: L'Odyssée du Roi Maudit a en effet réussi à remettre au goût du jour casse-tête et problèmes arithmétiques façon "baignoire à remplir" en à peine 2 épisodes du Professeur Layton.

Le secret de ce succès concrétisé par L'Etrange village et La Boîte de Pandore tient dans une formule dépoussiérant les jeux d'aventure point & click des années 90 à la lumière des Programme d'Entraînement Cérébral du Dr Kawa-shima de Nintendo. Troisième volet des Professeur Layton, le Destin Perdu use des mêmes recettes que ses prédécesseurs. Soit un gameplay et une intrigue en trompe-l'£il plantés dans une BD sépia interactive dont l'esthétique s'inspire autant des Triplettes de Belleville que des films d'animations des studios Ghibli.

Auréolé d'un BAFTA en 2008, le flegmatique Professeur Layton et Luke, son apprenti, ne changent donc guère leurs habitudes dans Le Destin Perdu. Les lignes claires et les couleurs pastel charmantes servent de décors 2D à des casse-tête graphiques et textuels aussi jubilatoires que dans les précédents opus. Quelques améliorations des ressorts ludiques apparaissent à l'image de l'élargissement des capacités du carnet de notes aidant à résoudre les énigmes. Sans oublier les indices (déblocables moyennant des pièces à trouver dans les décors poétiques du jeu), qui passent de 3 à 4.

Question d'histoire Malgré cet immobilisme, la plongée dans les 168 énigmes du Professeur Layton et le Destin Perdu est irrésistible. Auteur du Professor Layton and the Eternal Diva, un long métrage dont le scénario a été écrit par Akihiro Hino (le designer du jeu) et en projet sur un vrai film, Level-5 raconte en effet ses histoires comme nul autre développeur. Dans une Angleterre en pleine révolution industrielle, Luke, l'apprenti du Professeur reçoit une lettre écrite de sa main depuis le futur.

La missive lui demande de l'aider pour venir à bout du Clan, groupe de voleurs qui mettent à sac Londres 10 ans plus tard. Une missive prenant une dimension spéciale lorsqu'on découvre en flash-back que l'inauguration d'une machine à voyager dans le temps a mal tourné, une semaine avant. S'en suivront des péripéties aussi abracadabrantes que trompeuses pour le joueur qui découvrira que la personnalité lisse du Professeur regorge aussi de fêlures. Tout le génie de Level-5 est là. Attiser la curiosité du joueur, mais aussi ses neurones. l

Michi-Hiro Tamaï

Nos partenaires