Première exposition de photographie en 3D passive

15/03/11 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Du 2 au 15 avril, les Halles de Tour et Taxis accueillent une exposition de 6 photographes belges. Ils ont pris leurs clichés avec une Nintendo 3DS, pour un résultat en trois dimensions à contempler sans lunettes.

Première exposition de photographie en 3D passive

© Nintendo

La 3D fait son bout de chemin dans le monde des nouvelles technologies. Après sa montée en puissance au cinéma avec des films tels que Avatar, ou plus récemment Tron: Legacy, les jeux s'y mettent plus ardemment avec le lancement prochain de la Nintendo 3DS, et s'il-vous-plaît, sans lunettes. Dans une exposition qui aura lieu du 2 au 15 avril 2011 aux Halles de Tour et Taxis, le géant japonais place la 3D dans une nouvelle perspective: et s'il était temps à la photographie de s'y mettre? Pour cette exposition, 6 photographes belges ont tenté l'expérience: Alain Breyer, Michiel Hendryckx, Johan Jacobs, Jimmy Kets et Henk Van Cauwenbergh présentent ensemble leur travail sous le nom logique de Profondeur, soit la troisième des dimensions.

Chaque photographie est présentée sous deux formes: le grand format traditionnel aux vernissages est accompagné d'une Nintendo 3DS dans laquelle se trouve sa copie en 3D. La taille des écrans et l'obligation de se poster droit devant l'oeuvre, au centimètre près, ne se prête pas forcément à une exposition. En échange, il faut admettre que la perspective qu'apporte la 3D donne une toute autre dimension aux images. Il existe une partie surréaliste à cette impression d'une nouvelle réalité confinée dans un écran de 9 centimètres, où le temps s'est figé sur tous les plans distincts de la photo, comme s'il y avait la possibilité de pencher la tête, se plonger dedans et de voir au-delà du format imposé.

Une nouvelle approche de la photographie

Les photographes ont donc travaillé l'appareil photo dans les mains et la console portable dans la poche. " J'ai axé mon travail sur la différence de plan. " explique Alain Breyer qui a abordé des personnes qui conduisent les petites voitures électriques sans permis obligatoire. " Chaque photographie est un portrait de ces gens devant leur moyen de locomotion. J'ai essayé de montrer le plus possible la différence entre l'avant et l'arrière-plan. " Pour Alain Brayer, il existe un réel avenir pour la photographie en trois dimensions. " Pour l'instant ça reste un jeu. C'est un gadget avant tout pour les enfants. Mais la 3D existe déjà pour les écrans de télévisions, et en avançant, je ne serais pas surpris qu'un fabricant d'appareil photo se lance sur ce marché. Ceci pourrait amener une approche supplémentaire à la photographie. Je vois cela comme le polaroïd ou le numérique: au début, tout le monde regardait ça d'un mauvais oeil et pour finir ça a ouvert sur un tas de choses."

L'évolution majeure ici est sans aucun doute la 3D passive, sans lunettes et donc beaucoup plus pratique pour une exposition. La Nintendo utilise le système de la barrière de parallaxe. Derrière ce mot et cette technologie compliquée se cache un système qui envoie chaque pixel à l'oeil qu'il veut, créant ainsi directement la 3D. Ceci explique l'obligation de bien se mettre devant l'écran, ce qui ne rend pas forcément le confort de jeu aisé, mais Nintendo a trouvé l'astuce: on peut régler l'intensité de la 3D.

Thibault Richard (stg.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires