Lego Batman 2: DC Super Heroes

19/07/12 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Sept ans que Lego adapte sa licence dans des jeux vidéo mélangeant platformer, beat them all et puzzle game. Sept ans aussi que les plus grands noms du cinéma d'action et d'aventure sont passés par sa moulinette cubique. Sept ans de trop?

Lego Batman 2: DC Super Heroes

© Warner Bros Games

ÉDITÉ PAR WARNER BROS GAMES ET DÉVELOPPÉ PAR TRAVELLER'S TALES, ÂGE 7+, DISPONIBLE SUR PC, PLAYSTATION 3 (VERSION TESTÉE), PLAYSTATION VITA, NINTENDO WII, NINTENDO 3DS, XBOX 360. **

Manette en mains, Star Wars, Indiana Jones, Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, Batman et Pirates des Caraïbes s'imposaient comme des régressions infantiles jubilatoires. Lego Batman 2: DC Super Heroes tente un ultime coup de poker en misant sur la même approche.

Toujours le même refrain. La mécanique ludique exploite ici à merveille la propriété polymorphe des célèbres briques danoises. Dans la peau de Batman ou Robin, le joueur détruit des éléments de décor pour progresser. Une barrière Lego mise en pièces se reconstruira en portail distribuant des costumes aux pouvoirs spéciaux. Nécessaires au franchissement de certains obstacles, ceux-ci soulignent la complémentarité de Batman et Robin.

La difficulté du titre vole toujours au ras des pâquerettes. Gêné par un level design boiteux, le joueur a parfois du mal à trouver son chemin. Le VS contre le Joker à l'entrée de son parc d'attractions livre en outre des faux indices. La chauve-souris et son ami en collant tournent en rond. On s'ennuie.

Entrecoupant pour la première fois ses missions ultra linéaires de phases d'exploration de Gotham façon GTA, Lego Batman 2 fera rire celui qui n'a jamais touché à la saga. Pas les autres joueurs. Le casting pot-pourri qui soulève une rivalité croustillante entre Lex Luthor et Bruce Wayne ne relève en outre pas les débats. Pis, l'apparition de doublages gâche la magie de la série habituée au muet. L'approche à la Buster Keaton est enterrée. La déception rappelle celle de la découverte au ciné, ou à la télé, des voix de Tintin ou de Gaston. Assez grande donc.

En savoir plus sur:

Nos partenaires