Klondike, drôle d'oiseau gaming insaisissable

19/05/15 à 16:17 - Mise à jour à 16:17

Source: Focus

Filon gaming indé le mieux gardé de France, Klondike s'écoule autour d'un collectif de dix créateurs d'art games aventureux.

Klondike, drôle d'oiseau gaming insaisissable

Naut © Klondike

Pilotée par un improbable astronaute en combinaison, la Cadillac décapotable file à travers un désert de sable rose. Non, Naut n'est pas un des nombreux mod pirates et psychédéliques de la récente version PC de GTA V. Le micro-jeu d'exploration parfois traversé d'éclairs dramatiques appartient plutôt à la famille des très contemplatifs walking simulators. Développé lors du Desert Bus de l'Espoir, game jam dédiée au Secours Populaire Français, l'art game n'a pas (encore?) eu le succès public d'un Proteus sur PS4. Mais Polygon, Kill Screen et Rock, Paper, Shotgun (quatre références de la presse gaming indé anglo-saxonne) l'ont déjà encensé. Un succès inespéré pour ce projet né des claviers de trois jeunes codeurs français d'à peine 20 ans, membres de Klondike, collectif originaire du nord de l'Hexagone.

"Naut est né lors d'une récolte de dons. Des grands noms du Web comme Cyprien et le Joueur du Grenier étaient filmés pendant qu'ils se relayaient pour jouer à Desert Bus pendant 60 heures, un jeu tellement ennuyant qu'il en est drôle", se souvient Titouan Millet, artiste codeur et compositeur de la BO du jeu. "On développait le jeu dans une pièce, à côté. Il accompagnait les récompenses adressées aux donateurs de l'opération. Nous avons ensuite publié Naut gratuitement sur le Web. Mais des joueurs l'ont quand même payé. On a reçu environ 1500 dollars au total. C'était inespéré surtout pour ce genre de projet."

Plébiscité par Rami Israël, le père de Luftrausers, le titre traversé de pianos et de violons aux crescendos dramatiques -que Kubrick ne renierait pas- se dresse toutefois comme un arbre qui cache la forêt de Klondike. Le collectif de dix créateurs lancé par CCCP (studio de serious games originaire de Valenciennes) puis rejoint par des étudiants de Supinfogame affiche en effet un portfolio chargé de 78 art games dont certains ont récemment été plébiscités par des festivals clefs du jeu vidéo indie.

La tête dans les nuages

Notamment développé par Armel Gibson et Lucie Viatge (également derrière les visuels de Naut), l'étrange Ferdinand la Boîte s'exposait ainsi avec son équipe au dernier Alt Ctrl de la Game Developper Conference de San Francisco. Le jeu, qui demande de plonger ses mains dans une caisse étrange en forme de tête rectangulaire pour contrôler un personnage à l'écran, s'ajoute à Wojna Taniec, titre multijoueurs aux airs de films d'animation nominé à l'A MAZE. 2014 de Berlin (voir notre dossier dans le Focus du 8 mai dernier).

Se jouant à deux, notamment via les touches d'un synthétiseur dont chaque note fait jaillir en temps réel un élément de décor d'un monde sous psychotropes, Keyboard Mandala de Titouan Millet dansait lui au Pop Up Arcade de Brighton. Nid de talents en devenir dont on reparlera à coup sûr ces prochaines années, Klondike, drôle d'oiseau gaming insaisissable, se rapproche furieusement des arts numériques. Aux Etats-Unis, son nom renvoie à un fleuve légendaire lié à la ruée vers l'or. Explorez obligatoirement leur site. Il suffit de se baisser pour y ramasser des pépites gaming...

En savoir plus sur:

Nos partenaires