Kirby's Adventure Wii: la grande bouffe

10/01/12 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Dernier survivant des jeux de plateforme, Kirby's Adventure Wii explore ses origines 8 bits pour les accomoder à la Wii. Un plaisir aussi régressif que coupable.

KIRBY'S ADVENTURE WII, ÉDITÉ PAR NINTENDO ET DÉVELOPPÉ PAR HAL LABORATORY, ÂGE 7+, DISPONIBLE SUR NINTENDO WII. ****

Kirby's Adventure Wii: la grande bouffe

© Nintendo

Fluo et rond comme une gomme acidulée, Kirby ne semble pas avoir dépassé le stade oral depuis ses débuts en 1992. Ce personnage de Nintendo (presque) aussi emblématique que Mario aspire ainsi dans sa bouche et recycle en projectile tout vilain barrant sa route. Malgré un univers entre Playmobil et Teletubbies, Kirby's Adventure Wii exerce toutefois un pouvoir d'attraction universel. La willing suspension of disbelief (suspension temporaire d'incrédulité) carbure ici à plein régime. Il faut dire que sa personnalité ludique se montre réjouissante et anachronique, à mille lieues des FPS d'exploitation contemporains.

Calqué sur le 1er épisode NES, Kirby's Adventure Wii se tourne vers son illustre prédécesseur 8 bits pixélisé. Ce plateformer choisit donc logiquement une fausse 3D vue de profil pour brosser ses niveaux végétaux et minéraux peuplés de vilains mignons joufflus. Un trait de caractère d'autant plus visible que leur taille inhabituellement grande rend leur comportement et leurs traits particulièrement lisibles. Traversé d'ennemis au comportement offensif très classique et d'un level-design qui ne prend pas de risques, le jeu de plateforme bedonnant brille toutefois grâce aux super pouvoirs de ses protagonistes.

Passé revisité

Courant et volant (en se gonflant d'air) pour échapper à une série de pièges jubilatoires, Kirby aspire ses adversaires et les recrache en s'en servant comme projectiles létaux. Certains ennemis disposant toutefois de pouvoirs, la boule rose pourra les digérer pour en hériter. Fouet, épée, minivagues aquatiques... Les items et magies accélèrent le rythme et varient les situations d'autant que certaines salles secrètes abritant des bonus ne s'accèdent que moyennant l'emploi d'un marteau casse-brique.

Tout réjouissants qu'ils soient, ces gimmicks descendent d'un recyclage du 1er opus sur console de salon. Des boss (l'arbre!) aux ennemis (canons, cyclopes...), on croise d'ailleurs nombre de seconds rôles venus du passé. Reste que le jeu amplifie les idées originelles en proposant par exemple plus de coups spéciaux avec une même arme. Moyennant une combinaison simple de touches, on surfe par exemple sur des mini-vagues destructrices tandis que des super pouvoirs temporaires mais dévastateurs apparaissent également. Facile, naïf mais jamais idiot, Kirby's Adventure Wii amène également un nouveau mode coopératif où 3 joueurs supplémentaires peuvent rejoindre la partie à tout moment. Une relecture intéressante où l'on attaque en groupe et recharge son énergie en s'embrassant mutuellement. L'amour, y a que ça de vrai.

Kirby, inventeur du casual gaming

Sans Kirby, pas de Wii ni de DS! Satoru Iwata, l'actuel président de Nintendo, a en effet été remarqué par les grands pontes de Nintendo grâce à son travail sur Kirby's Dream Land sur Game Boy en 1992. Ce plateformer accessible aux néophytes a dicté la récente politique du chef de Big N tout entier voué à la vulgarisation du jeu vidéo. Le tout entre autres via des consoles portables et de salon à la prise en mains simplifiée.

Michi-Hiro Tamaï

Nos partenaires