Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance

21/08/12 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

La saga des Kingdom Hearts mélange curieusement pop culture américaine et nippone. Rond et pastel, le bestiaire de Square Enix (Final Fantasy) y croise ainsi celui de Disney.

Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance

ÉDITÉ ET DÉVELOPPÉ PAR SQUARE ENIX, ÂGE 12+, DISPONIBLE SUR NINTENDO 3DS.

La saga des Kingdom Hearts mélange curieusement pop culture américaine et nippone. Rond et pastel, le bestiaire de Square Enix (Final Fantasy) y croise ainsi celui de Disney. Ce mariage inattendu a donné lieu, depuis 2002, à une dizaine de titres aux scénarios aussi inextricables qu'adolescents. Suivant la trame de Kingdom Hearts: Birth by Sleep, Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance louvoye également entre shojo et shonen. Vus à la troisième personne et jouables au choix pour gonfler la "replay value" du titre, Sora et Riku, deux ados, partent ainsi en mission sauvetage. Le tout pour se frotter aux univers et aux personnages d'oeuvres cultes que Disney a enfantés ou empruntés. Fantasia, Pinocchio, Tron, Notre Dame et les Trois Mousquetaires: le plaisir de la découverte est là à chaque chapitre.

Se prenant en main au fil d'un gameplay à mi-chemin entre beat them all et RPG, Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance renouvelle de fort belle manière les mécaniques par trop ronflante des précédents opus. Si les coups de Keyblade (une épée en forme de clef emblématique de la saga) sont toujours mis à l'honneur, l'environnement joue désormais un rôle actif pendant les phases de combat. Le joueur rebondit ainsi sur des murs ou tournoie autour de lampadaires pour gonfler ses attaques. Traversé de phases assimilables à des shoot them up, le système de combat conçu par Square s'avère original et intuitif. Fluide surtout. Une approche agréable, a fortiori en 3D.

Nos partenaires