Halo Reach, le début de la fin

15/09/10 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Episode testamentaire de Bungie, Halo Reach sort aujourd'hui dans les bacs. Retour sur dix ans d'une saga, pas si bourrine que ça. Et un exemplaire du jeu et quelques goodies à gagner.

Halo Reach, le début de la fin

Un concert événement de Kid Cuti au Best Buy Theater de Times Square à New York. Un show en jet pack de Master Chief sur Trafalgar Square à Londres. Et bien entendu, des files de fraggers trépignant devant des boutique de jeux vidéo aux USA mais aussi dans le nord de l'Europe.

Cette nuit du 13 au 14 septembre a rendu, un peu plus moites encore, les mains de millions de fans à travers le monde. Si la fièvre précédant la sortie d'Halo: Reach sur Xbox 360 n'a rien de comparable avec la release d'une nouvelle console, l'événement marque un tournant dans la longue vie de la saga. Le cinquième épisode du first personn shooter consoles le plus pratiqué au monde incarne en effet le dernier titre que Bungie a développé en exclusivité pour la Xbox de Microsoft.

Désormais rangé du côté d'Activision, Master Chief, le Mario de Microsoft, signait ainsi en avril dernier un partenariat de dix ans avec l'éditeur mastodonte de Guitar Hero et Call Of Duty. Une page de l'histoire vidéoludique se tourne donc pour le studio de Seattle qui, non content d'avoir aidé Microsoft à vendre des Xbox, a également popularisé les first personn shooters sur consoles. Sans oublier le multi en réseau.

Cette dimension sociale a d'ailleurs aidé le jeu à servir de plate forme et de tremplin aux machinimas, ces films d'animation réalisés in game par le truchement d'un détournement théâtral de son gameplay. Parmi les plus connus d'entre eux, la série Red vs. Blue a ainsi donné naissance à 100 épisodes publiés sur le net entre 2003 et 2007. Soit un contre poids créatif non négligeable face à l'approche scénaristique éculée et bourrine (mais parfois drolatique) du jeu. Lourd de containers entiers de merchandising plus ou moins raffinés allant du demake sur Atari VCS 2600 à trois romans, la saga n'a finalement que peu évolué dans son gameplay solo. Seules exception à la règle, l'appréciable Halo Wars qui projetait en 2009 son univers dans un jeu de stratégie temps réel issu d'un projet de MMORPG abandonné.

Pour l'heure, Halo Reach promet un scénario planté avant le premier Halo de 2001. Toujours un first personn shooter - évidemment -. Mais aussi pas mal de corps à corps dans les combats et quelques phases de shoot spatial plutôt arcade évoquant StarFox, les peluches en moins. Déroulant sa campagne solo au sein d'une équipe gérée par l'IA dans des environnements prévisibles entre jungle et couloirs high-tech gore et SF, le titre testamentaire de Bungie privilégiera le multi joueurs en améliorant entre autre Forge. Les fonctions de l'éditeur de niveaux ont ainsi été étendues et sa prise en main simplifiée. Reste une question pour Microsoft : qui tiendra la dragée haute aux Killzone de la Sony ? En attendant la réponse, Sony se félicite officiellement de la prise d'indépendance de Bungie.

CONCOURS
Un exemplaire du jeu et deux packs de goodies Halo Reach à gagner en envoyant un e-mail ICI.

Michi-Hiro Tamaï

En savoir plus sur:

Nos partenaires