Érotisme et réseaux sociaux: France Musique bannie de l'App Store

06/05/15 à 12:54 - Mise à jour à 14:43

L'application de la radio France Musique a été retirée de l'App Store. L'entreprise américaine a jugé le contenu de ses émissions trop érotique. Apple n'est pas un cas isolé: d'autres compagnies américaines censurent avec zèle les contenus à caractères sexuels.

Érotisme et réseaux sociaux: France Musique bannie de l'App Store

Olympia, d'Édouard Manet © Boris Doesborg, Flickr

Ce lundi, Apple a décidé de retirer l'application France Musique de l'App Store à cause du contenu érotique de certaines de ses émissions. Le directeur des nouveaux médias de Radio France, Laurent Frisch s'est exprimé à ce sujet mardi sur Twitter: "Apple a depublié l'appli @francemusique pour cause de contenus adultes".

L'appli France Musique a été rendue de nouveau accessible le lendemain via l'Apple Store pour les possesseurs d'iPhones et d'iPads en catégorie 17+. "En parallèle, on tente encore de comprendre...", précise le directeur, à qui Apple n'a donné aucune explication sur les raisons de la censure.

La radio avait consacré cinq de ses émissions Dans l'air du soir au thème de l'érotisme en musique. Pour illustrer le premier volet, la radio avait choisi la célèbre Olympia du peintre Edouard Manet, représentant une femme nue étendue sur un lit.

Le puritanisme d'Apple n'était plus à démontrer pour ce qui était des couvertures de livres et des titres "trop explicites".

En 2013, par exemple, un développeur n'avait pas pu utiliser le mot "nu" (qui signifie "maintenant", en néerlandais) pour décrire son application.

La même année, l'application de photos sociales 500px a subi le même sort. Apple a décidé de priver la plateforme de partage de photos de son application pour iPhone et iPad pour éviter toute "pornographie" et "pédopornographie potentielle". En pratique, une mise à jour de l'application rendait difficile mais possible pour des utilisateurs débrouillards de passer outre les filtres de l'appli et trouver des photos de femmes nues dans la base de données du service. Une fois rentré dans le rang, 500px a pu récupérer les faveurs d'Apple.

La pomme n'est pas la seule compagnie américaine à être aussi frileuse, lorsqu'il s'agit de nu. "Couvrez ce sein que je ne saurais voir..." semble être le message envoyé par d'autres géants des réseaux sociaux du Nouveau Monde.

Récemment, Facebook avait censuré la photo d'une mère tout juste guérie d'un cancer du sein. La raison? Elle allaitait son nouveau-né topless .

La politique de Facebook en matière de nudité a eu des effets sur Instagram en 2012 lors de son rachat par le bébé de Mark Zuckerberg. En 2014, Instagram avait gelé le compte de la chanteuse américaine Rihanna, qui contenait des photos trop dénudées de la star selon l'application. En réponse à cette pudibonderie, des militants du monde entier avaient posté des photos d'eux torse nu et des commentaires de soutient sous le hashtag #freenipples.

Et ce n'est pas fini! Récemment, c'est l'émoticône représentant l'aubergine qui a tout simplement été retirée d'Instagram. La forme suggestive du légume favoriserait le partage et la diffusion de contenu à caractère érotique sur le site.

L'avenir de bien d'autres fruits et légumes semble compromis sur les réseaux sociaux.

Nos partenaires