Serge Coosemans
Serge Coosemans
Blogueur
Chronique

04/06/18 à 09:43 - Mise à jour à 10:26

De notre envoyé spécial sur Internet, un point sur la Guerre mondiale...

Il est bien naïf de penser que nous en sommes toujours à l'époque où discuter sur Internet revenait à tenir un zinc virtuel et convivial. Sur les réseaux, une guerre culturelle mondiale a cours. C'est lassant et pas forcément fun. Encore que... Lassitudes et énervements, c'est le Crash Test S03E34.

Une nuit des années 1990, avec sa fille, on a fait la fête dans le château d'un artiste riche, fou et mort quelques semaines plus tôt. Chargé à la cocaïne, avec autant de grammes dans les narines que dans la boîte à gants, le type avait trouvé très drôle de forcer un barrage de routine établi par la gendarmerie. Un bête barrage, le genre où après avoir soufflé dans le ballon, on repartait généralement avec un porte-clés. Le type était connu dans la région, l'excentrique du coin. Dans son délire narcotique, il imaginait probablement rentrer à toute berzingue au château avec trois combis de gendarmerie au train et puis offrir le champagne aux bleus et finir la nuit à poil ou le képi de travers en faisant des farandoles au son de Sergent Flagada. L'ennui, c'est qu'un jeune pandore qui n'était justement pas de la région a sorti son flingue, a visé le pneu et a tiré. Or, tirer sur un pneu, ça n'arrête pas un véhicule lancé à grande vitesse, ça le fait valser dans le décor. La voiture de l'artiste est donc sortie de route, s'est encastrée contre un arbre, le type est passé au travers du pare-brise, s'est aplati la tête contre ledit arbre et en est mort sur le coup. Pourquoi je vous raconte ça aujourd'hui, moi? Eh bien, parce que sur Twitter, ces derniers jours, il m'a semblé que beaucoup ignoraient ce fait établi: tirer sur un pneu n'arrête pas un véhicule lancé à grande vitesse, il le ferait plutôt souvent valser dans le décor. C'est dangereux, donc. Que le type le pif plein de schnouff n'avait qu'à ne pas fuir la gendarmerie est une opinion. Que les flics ont le droit de faire ce qu'ils estiment devoi...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires