Critique : Half-Minute Hero

15/03/10 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Sous speed, Half-Minute Hero brocarde les RPG nippons à rallonge en sauvant le monde en... 30 secondes!

Distribué par C.L.D ., édité par Rising Star Games Limited et développé par Opus Corporation , disponible sur PSP .

Osé dans un paysage rolesque nippon ronflant et orthodoxe, Half-Minute Hero pose la question essentielle de la durée d'un RPG et d'un jeu vidéo en général. Là où le dernier Final Fantasy XIII demandera plusieurs dizaines d'heures avant de conclure son histoire, Half-Minute Hero déroule son scénario sur 30 secondes. Ou plutôt plusieurs fois 30 secondes, car cette courageuse production elliptique déploie une succession de niveaux de 30 secondes ayant valeur (symbolique) d'un jeu complet. Avec au bout de chaque fugace instant de gameplay un générique de fin, une suite chiffrée et un nouveau boss dont l'envie de destruction de l'humanité se nourrit de raisons absurdes.

Pif, Paf et Poum

Chaque début d'aventure s'ouvre ainsi depuis son village natal jusqu'au château du bad guy à écraser. Au joueur de rallier ces 2 points le plus rapidement possible. Le plus impressionnant étant qu'Opus Corporation parvient à y intégrer les ingrédients usuels des RPG nippons. L'exploration téléphonée des cartes old school en 2D débouche ainsi sur des combats aléatoires en vue de coupe façon Mario 2D. Une poignée de coups et de ripostes, aucune intervention du joueur et quelques secondes à peine pour que cette manne à XP se referme. Opus Corporation brandit ici la vacuité de certains combats dans les RPG classiques. Le travail exceptionnel de Jason Roher sur son étonnant Passage traitant de temporalité ludique et de métaphysique n'est pas loin non plus. Un régal.

Au-delà de ces phases augmentant l'expérience de Hero (le nom du joueur), parti défendre le roi King (sic!), la visite de villages potaches et sommaires offre armes, boucliers et soins. Le tout pour se compléter de discussions débloquant des situations. Une étape obligatoire puisqu'on y trouvera également des statues de Time Goddess rechargeant, moyennant finance, le décompte fatal. Car s'il commence son périple par des voyages relativement simples, Half-Minute Hero ne tarde pas à se complexifier en alourdissant ses missions de quêtes annexes tordues jusqu'à un gameplay flirtant avec le puzzle game . Notons enfin que pour étoffer son propos, H.M.H. décline son idée en shoot them up , en jeu d'action et en jeu de stratégie temps réel. Anecdotiques mais souriants.

Hyperactif à en péter une durite avec sa B.O. dégoulinante de riffs de guitares électriques rockabilly insupportables, Half-Minute Hero compte parmi ces expériences que les joueurs classiques traiteront rapidement d'OVNI. Une erreur, car au-delà du terme fourre-tout, la question du temps vidéoludique qu'il aborde déterminera la maturité future du jeu vidéo. Dans le développement indie , de David Cage ( Heavy Rain ) à Jenova Chen ( Flower ), nombreuses sont les voies à s'élever pour des jeux intelligents et courts. Soit accessibles aux ex-gamers adultes qui n'ont plus de semaine complète à consacrer au loot .

Michi-Hiro Tamaï

En savoir plus sur:

Nos partenaires