BD, manga, animation, jeux vidéo... les arts ludiques entrent au musée !

18/11/13 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Lexpress.fr

BD, manga, jeu, animation... De simples divertissements ? Non, de l'art à part entière. C'est ce que défend Art Ludique, le premier musée consacré aux arts de l'entertainment qui a ouvert ses portes samedi 16 novembre avec l'expo Pixar, à Paris.

BD, manga, animation, jeux vidéo... les arts ludiques entrent au musée !

Pour son inauguration, le musée Art Ludique de Paris rend hommage à Pixar. Jusqu'au 2 mars 2014. © DR

Non, la bande dessinée, le manga, le jeu vidéo et le cinéma d'animation ne sont pas des arts mineurs, relégués au rang de simples divertissements. C'est que veut démontrer le nouveau musée Art Ludique, qui a pour ambition d'élever les arts de l'entertainment à la dignité de l'art contemporain. Pour son lancement à Paris samedi 16 novembre, le tout jeune musée a fait les choses en grand avec une exposition inaugurale consacrée au studio Pixar. Présentée en 2006 au MoMa de New York -le temple de l'art contemporain-, elle revisite 25 ans de succes story grâce aux films emblématiques des célèbres studios: 1001 pattes, Monstres & Cie, Ratatouille,Toy Story...

Bob Razowski

Bob Razowski © DR

"Le premier musée au monde de ce type"

"Ca faisait dix ans qu'on essayait d'avoir un musée sur l'art de l'entertainment (NDLR: divertissement en anglais) à Paris. C'est un rêve de gosse qui se réalise", se réjouit son fondateur Jean-Jacques Launier, qui assure que "c'est le premier musée au monde de ce type". "L'animation, c'est d'abord du dessin et de la peinture. La technologie de l'ordinateur n'est qu'un outil, ça ne remplace en rien le côté artistique", poursuit celui qui a déjà organisé fin 2004 l'exposition consacrée aux dessinateurs Miyazaki et Moebius, au musée de la Monnaie de Paris.

Buzz l'Eclair

Buzz l'Eclair © DR

Dessins de recherche au fusain, au feutre ou à la gouache, collages, études de personnage, story-board, sculptures...à travers les 500 pièces originales exposées, "c'est tout l'univers de création des films de Pixar qui est présenté", explique Jean-Jacques Launier. Parmi les pièce remarquables de l'exposition, le dessin original de la lampe qui a servi de logo à Pixar, réalisé par son fondateur John Lasseter, ou le "Zoetrope", dispositif optique inspiré de ceux du XIXe siècle, qui permet de donner l'illusion du mouvement à partir de statuettes de Toy Story. Enfin, grâce au "Artscape", le visiteur peut s'immerger dans les décors des dessins d'animation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires