Appareils photo et vidéo: le culte des images

13/12/11 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

Du cliché plaisir à la photo de pro ou au film en HD, le photographe peut compter sur une large gamme d'appareils pour établir son choix. Conseils à l'appui.

Trois foyers sur 4 sont déjà équipés en matériel photographique. Et la cuvée 2011 nous a réservé une surprise de taille: les appareils photo numériques ont définitivement liquidé les caméscopes en permettant de filmer en Full HD. Autrement dit dans la plus haute résolution acceptée par un téléviseur récent. Mais attention, pour bon nombre des appareils photo, cette fonctionnalité vidéo pourra dépanner mais, en aucun cas, offrir un résultat professionnel.

Dans notre sélection, tous les appareils sont équipés de stabilisateurs optique ou mécanique. Sous faible lumière, les photos seront donc (plus) nettes même si l'appareil n'est pas posé sur un trépied.

Ils embarquent également des modes de traitement de l'image afin d'obtenir des effets rétro. Un maître-mot: l'amusement!

Capteur raisonné

Paradoxalement, plus on monte en gamme, plus la taille des capteurs photo diminue. Plus exactement, ce ne sont pas les dimensions qui changent mais le nombre d'éléments sensibles à la lumière, les photosites (4 photosites produisent un pixel), répartis sur la surface du capteur. Ainsi aux modèles de 16 mégapixels des compacts d'entrée de gamme, la famille des compacts typés experts leur préfère des déclinaisons plus sveltes. Car, en surchargeant de photosites une surface donnée, on risque de générer du grain (bruit numérique). Ce que l'on perd donc avec un capteur de 10 mégapixels en termes de possibilité d'impression très grand format est compensé par le saut qualitatif en termes de résultat. De la même manière, les interfaces se veulent plus spartiates. Les menus électroniques sont secondés par des molettes à l'ancienne que l'on peut actionner directement au cours de la prise de vue. Autre point crucial de différenciation, le format d'enregistrement. Seul le format RAW permet de retoucher une photo mal exposée.

Un bon caillou avant tout

Un bon appareil, c'est avant tout un bon objectif. Et dans ce domaine, pas de miracle. Les focales fixes donnent de meilleurs résultats que les zooms. Encore faut-il pouvoir en changer en fonction des besoins: grand angle pour les paysages, télé pour les portraits... Mais comment encourager les amateurs habitués au format réduit du compact à passer aux reflex encombrants? Les fabricants ont trouvé la parade avec les compaflex, aussi appelés compacts à objectifs interchangeables. Ces hybrides reprennent dans un boîtier réduit l'essentiel des sophistications des reflex comme la priorité vitesse/diaphragme, les réglages manuels ou encore la sélection de la sensibilité.

L'ambition de l'appareil photo est désormais de rivaliser avec les meilleurs caméscopes vidéo. Canon a ouvert le bal il y a 3 ans avec des reflex professionnels pouvant remplacer des caméras de cinéma sur les tournages. A présent, le grand public peut profiter d'un équipement identique capable de filmer en Full HD à 50 images/s et en stéréo. Neuf kilos sur l'épaule pour une caméra pro, 10 fois moins pour un reflex. La miniaturisation a du bon.

Amaury De Laroque

Nos partenaires