A Blind Legend, le jeu mobile qui repose uniquement sur le son

23/07/14 à 16:03 - Mise à jour à 16:10

Source: Libération

A Blind Legend est un jeu développé sur iOS et Android dont l'originalité est qu'il repose principalement sur la 3D sonore: le joueur incarne un chevalier aveugle et se déplace via son écran tactile n'affichant pratiquement rien, en se fiant uniquement aux sons.

A Blind Legend, le jeu mobile qui repose uniquement sur le son

© Dowino

"Dans A Blind Legend, vos yeux ne vous seront d'aucun secours pour vous aider à vous orienter, vous déplacer et vous battre: pour parvenir à la fin de ce voyage épique et périlleux, votre ouïe devra être aussi aiguisée que la lame du héros que vous incarnez...", voilà le speech du jeu vidéo -ou plutôt audio- indépendant développé par le studio lyonnais Dowino et financé via la plateforme de crowdfunding Ulule. Sa particularité, vous l'aurez compris, est qu'il s'adresse aussi bien à un public de mal ou non-voyants qu'à des joueurs valides curieux de tenter l'expérience inédite d'un jeu dans lequel l'ouïe est l'unique moyen de repérage et de prise de décisions. En effet, A Blind Legend s'appuie sur le son binaural, une technique pas vraiment récente vu que la première expérience date de 1881.

A Blind Legend, le jeu mobile qui repose uniquement sur le son

© Dowino

Le son binaural, kezako?

Mais en quoi cela consiste exactement? Les développeurs expliquent en détail sur leur site le principe de ce son permettant de se repérer dans un environnement 3D uniquement par le biais de la stéréo, et le résument ainsi sur Ulule: "[Le son binaural] est la technique de spatialisation sonore la plus proche de l'écoute naturelle. Cette technique vise à ce que les tympans de l'auditeur reçoivent des ondes de pression similaires à celles reçues en situation réelle." Ils invitent également à tester The Virtual Barbeshop, une démonstration de spatialisation sonore. Munis d'un casque et fermant les yeux, le résultat est assez bluffant: la séquence recrée l'atmosphère d'un salon de coiffure en multipliant les effets sonores, comme si on y était. Ainsi, l'auditeur entend les sons venir de l'avant, de l'arrière... Tout autour de lui, avec une extrême précision. C'est d'ailleurs cette bande audio qui a convaincu Nordine Ghachi, directeur créatif de Dowino de développer un jeu à partir de cette technique.

A Blind Legend sera jouable sur mobile et embarque le joueur dans un univers médiéval légèrement fantastique inspiré par les légendes arthuriennes et la littérature du Moyen-Âge. Le pitch: on y incarne le chevalier Edward Blake qui se lance à la poursuite de son ennemi juré Thork qui a enlevé sa femme, Dame Caroline, et crevé ses yeux par la même occasion. C'est donc guidé par sa fille, Louise, que le chevalier aveugle part affronter l'armée de Thork pour sauver sa dulcinée. De nombreux obstacles se dresseront sur le chemin du héros: de sombres forêts, de gigantesques montagnes, des mers déchaînées, des ennemis de plus en plus redoutables... Qu'il ne voit donc pas. Le jeu sera plutôt intuitif et l'expérience complètement immersive. L'univers 3D développé par Dowino permettra au joueur de se diriger à l'aide de son casque ou écouteurs audio et de l'écran tactile n'affichant presque rien, lui permettant seulement de se déplacer en faisant défiler son doigt sur l'écran.

Développé sur iOS et Android, A Blind Legend sera téléchargeable gratuitement sans aucune publicité pour la fin de l'année 2014 ou début 2015. Néanmoins, financé à raison de 40.000 euros sur Ulule, il se peut que le jeu puisse prendre du retard dans le cas où les développeurs parviendraient à récolter plus de fonds pour l'approfondir. En effet, ces derniers avaient prévu plusieurs paliers qui auraient permis, à 65.000 euros, de créer deux niveaux supplémentaires, et, à 80.000, de proposer un mode arène pour des combats multijoueurs. Avec 43.000 euros, on est encore loin du but, mais les bons retours du projet pourraient bien aider à trouver des financements complémentaires. Dowino a par exemple obtenu le prix Ocirp Acteurs économiques & Handicap, dans la catégorie Innovation technologique, précise le journal Libération.

En savoir plus sur:

Nos partenaires