2011, l'odyssée de l'espace

18/01/11 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Du retour des créateurs de "Doom" à celui de "Duke Nukem", la science-fiction se déclinera abondamment en 2011. La preuve par sept.

2011, l'odyssée de l'espace

© DR

La science-fiction irrigue abondamment l'imaginaire des jeux vidéo. A chaque année son lot de productions d'anticipation sur consoles et PC. Mais 2011 risque de figurer dans les annales puisque sept titres événements se préparent derrière les claviers. Du jamais vu. Car si les joysticks carburent à la SF depuis leur naissance, voir autant de hits potentiels s'aligner sur douze mois relève du phénomène rare. Potaches, gores, post-apocalyptiques ou contre-utopiques, ceux-ci prendront la forme de suites très attendues mais marqueront également le retour de grands noms du jeu vidéo.

Porté par le succès de Fallout 3, le genre post-apocalyptique en FPS (jeu de tir en vue subjective) crépitera ce 24 février dans Bulletstorm.Ce titre arcade édité par les créateurs de Gears Of War privilégie l'originalité dont font preuve les joueurs en descendant les ennemis. Une approche tout en combos (à l'arme blanche, aux pétoires et à la magie) façon jeux de combat qui n'est pas sans rappeler Red Steel 2.

Prévu pour le 16 septembre, Rage marquera lui le grand retour aux manettes d'iD Software, le légendaire studio qui a popularisé sinon inventé le FPS moderne par le biais de Wolfenstein et Doom. Le studio compte mélanger les genres en proposant dans un monde déglingué une aventure FPS assez portée sur le gore mais aussi des courses de véhicules tout-terrain façon Mad Max avec de la customisation avancée. On retient son souffle d'autant que Wolfenstein, la dernière production éditée par iD Software en 2009, ne faisait pas honneur au génie de l'original.

Hail to the King!

Au rayon des vieilleries 90's, l'arrivée de Duke Nukem Forever,que beaucoup avaient fini par oublier (à force de treize ans de reports successifs), marquera également les fans de 3D Realms... Ou plutôt de Gearbox Software. Les auteurs de Borderlands ont en effet repris le Duke en main après la faillite de l'équipe originelle. Extraterrestres potaches qui veulent enlever toutes les bimbos de la terre et humour gras en dessous de la ceinture: le programme explosif et inchangé risque de cartonner chez les kids et les gamers vétérans aussi.

Moins porté sur la gaudriole, l'orwellien Killzone 3 défendra les couleurs de Sony ce 28 février. Car bien plus que son statut d'exclusivité pour PlayStation 3, ce FPS au gameplay identique au précédent (une progression en couloirs et en guerre de tranchées) brandit une comptabilité PS Move et une gestion de la 3D stéréoscopique que le géant nippon s'efforce de transformer en écosystème avec ses téléviseurs et autres lecteurs Blu-ray.

Encore plus ancré dans une vision contre-utopique du futur, Deus Ex: Human Revolution (photo) reviendra ce deuxième trimestre à ses origines en optant pour un angle jeu de rôle laissant une totale liberté d'approche au joueur. Probablement un des come-back les plus délicats et intéressants de l'année. Cyberpunk forever!

Gore, gore, gore

La SF en mode "survival horror" aura également droit de cité en 2011 avec Dead Space 2 ce 27 janvier. Le 25 mars,F.3.A.R. fera également du pied aux amateurs du genre en brandissant un scénario sanglant écrit par John Carpenter. Un casting de choix jouant sur la haine de deux frères ennemis et se répercutant sur le gameplay forcément bicéphale, avec une approche tout en armes classiques ou en pouvoirs psychiques selon le personnage incarné.

Michi-Hiro Tamaï

Nos partenaires