Une rebelle à Hollywood

11/07/18 à 21:00 - Mise à jour à 10:14
Du Le Vif Focus du 12/07/18

La lutte victorieuse d'Olivia de Havilland contre la toute-puissance des studios a changé la face de l'industrie du film.

Novembre 1943. Le patron de Warner Bros reçoit un courrier qui manque de le faire tomber à la renverse. Olivia de Havilland, une des plus grandes stars à être sous contrat avec le puissant studio, l'attaque en justice. Son amie Bette Davis s'y était déjà risquée un peu auparavant, en quittant Hollywood et en portant sa cause devant les tribunaux anglais. Elle avait perdu... Mais l'agent d'Olivia est aussi avocat. Il épouse la cause de sa cliente avec une confiance absolue. Cette fois sera la bonne! La raison du conflit? L'actrice sous contrat avec le studio depuis ses 19 ans s'est rapidement rebellée contre la tyrannie du big boss, Jack Warner. Elle a sollicité (avec succès parfois) des prêts à d'autres maisons de production. Elle a aussi refusé de nombreux rôles, ce qui lui a valu d'être plusieurs fois mise à pied. Son contrat de sept ans venant à échéance, elle s'est crue bientôt libre. Mais Warner Bros a décidé d'ajouter ses périodes d'inactivité forcée à la durée prévue... 25 semaines de rallonge. Insupportable pour Olivia, à qui le premier jugement donnera raison. Le juge assimilant, dans ses attendus, les pratiques du studio à du servage! La Warner ne se le tient pas pour dit. Elle fait appel, tout en poursuivant une campagne de dénigrement contre l'actrice, doublée d'une incitation à la profession pour qu'elle la boycotte. Raté! Le jugement sera par deux fois confirmé, par la Cour d'Appel en 1944 et la Cour Suprême de Californie en 1945. Son combat aura coûté cher à la star (l'équivalent de 200 000 euros, plus le manque généré par une période sans tourner), mais il a changé du tout au tout la donne à Hollywood, créant une jurisprudence dont actrices et acteurs allaient pouvoir se réclamer par la suite...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires