Stupeur et tremblements

18/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 13:28
Du Le Vif Focus du 19/04/18

Dans son deuxième roman, Jonathan Franzen mettait déjà en scène une famille dysfonctionnelle. Grinçant et visionnaire.

Jonathan Franzen, le grand romancier américain (dixit Time Magazine, qui lui consacrait sa une en 2010), a eu une vie littéraire avant Les Corrections, le livre qui l'a propulsé dans la cour des grands en 2001. Si son premier roman, La vingt-septième ville, qui remonte à 1988, a bien été traduit en français, le deuxième par contre, Strong motion, publié quatre ans plus tard, n'avait pas eu ce privilège. Une anomalie aujourd'hui corrigée.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires