SHAME ON YOU

10/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:46
Du Le Vif Focus du 11/01/18

Tout aussi à gauche qu'adroits, les jeunes post-punks londoniens de Shame secouent la scène rock britannique avec un premier album nerveux, brûlant et sociopolitisé. London calling...

Encore renforcé par la montée à l'est de la droite extrémiste, le vent glacé du Brexit a refroidi toute l'Europe. Il a aussi, de l'autre côté de la Manche, fait circuler quelques courants d'air chaud et secoué une jeunesse rock engagée et citadine. Leur confusion, leur dégoût, leur rage, les cinq Londoniens de Shame les hurlent sur un premier disque nerveux et viscéral, Songs of Praise (lire la critique en page 38) qui a le sens de la rébellion et l'amour de la contestation chevillé au corps. "Tu t'es enfin trouvé une conscience morale ou t'es quand même pas tombée aussi bas?", demandait le groupe anglais à Theresa May dans Visa Vulture, "la pire chanson d'amour de l'Histoire" (la Première ministre était représentée en vampire sur la pochette). L'album est moins politiquement frontal. Mais Concrete évoque les doutes qui accablent la jeunesse. Friction questionne nos consciences, nos responsabilités et nos hypocrisies. Gold Hole parle de travailleuses sexuelles à travers la perspective stéréotypée des tabloïds, là où Tasteless s'attaque au conformisme.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires