Sampler et sans reproche

17/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:24
Du Le Vif Focus du 18/01/18

Vu au départ comme un simple pillage, l'art du sample a acquis au fil du temps ses lettres de noblesse. Exemple avec cette anthologie.

C'est l'un des plus gros tubes de 2017. Produit par Metro Boomin, le titre Mask Off du rappeur Future est un grand morceau hypnotique, hanté par une étrange ligne mélodique, exécutée par une flûte mélancolique et désenchantée. Le gimmick, irrésistible, ne vient pas de nulle part: Metro Boomin est allé le chercher sur le morceau Prison Song, tiré de la comédie musicale Selma, composée en 1976 par Tommy Butler. Comme quoi, l'art du sample -le bon échantillon, au bon endroit, au bon moment- continue de compter dans le rap.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires