Rêves au carré

17/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:28
Du Le Vif Focus du 18/01/18

Aligner, superposer et grossir les vignettes animées de Gorogoa multiplie les réalités jusqu'à plonger le gamer dans un état d'hypnose.

Une brume d'incompréhension tapisse le générique de fin de Gorogoa. De ses ressorts ludiques à son récit onirique, ce puzzle game 2D reste un objet aux contours merveilleusement flous pour qui le termine. Ce titre castant un jeune héros anonyme et muet part pourtant d'un postulat très simple. Explorer, déplacer et parfois assembler (dans le bon ordre) des vignettes sur un damier de quatre cases trace les contours de son gameplay. Ce lauréat de l'IGF 2014 (1) finit toutefois par se draper d'illusions d'optique et de mondes parallèles vertigineux. Six ans de développement pour trois petites heures d'exploration: l'effort investi par Jason Roberts...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires