Ombre et lumière

04/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:04
Du Le Vif Focus du 05/04/18

Cinq ans après Drone Logic, Daniel Avery publie un second album techno qui joue sur les contrastes: plus sombre pour mieux faire ressortir la lueur.

"Song for Alpha"

Dès son premier album, Daniel Avery a frappé fort. Il y a cinq ans, le Londonien sortait Drone Logic, disque qui tapait dans la techno avec une vraie gourmandise, en multipliant les clins d'oeil à la culture rave et au son des nineties. Ce n'était ni du revivalisme, pas davantage une fuite en avant: juste l'idée que la musique électronique avait toujours des choses à dire, en rappelant qu'elle pouvait être à la fois cérébrale et dansante. Comme le proclamait à l'époque Avery lui-même, le décor de Drone Logic était celui d'un club, et de corps en mouvement. Une question de background certainement: longtemps immergé d...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires