Mémoires au soleil

25/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 09:40
Du Le Vif Focus du 26/04/18

Dans Le Gone du Chaâba (1986), Azouz Begag décrivait le bidonville de Villeurbanne dans lequel il vécut une enfance discriminée. Il y revient ici en mettant cette fois son père à l'honneur. Un père déchiré entre le poids des traditions, se situant mal face à l'adolescence fougue...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires