Mali Blues

21/02/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:42
Du Le Vif Focus du 22/02/18

En janvier 2012, au Mali, des milices islamistes, profitant de la rébellion touareg, imposaient la charia et interdisaient la musique. Impensable pour un pays aussi dansant et chantant que celui d'Amadou et Mariam et de Tinariwen. À travers le portrait et les pensées de quelques artistes du...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires