La femme de la plaque argentique

03/03/17 à 09:34 - Mise à jour à 09:34
Du LeVif Focus du 03/03/17

DÉCOUVERTE CHEZ MIA HANSEN-LøVE, CONSTANCE ROUSSEAU HABITE LE FILM DE KIYOSHI KUROSAWA D'UNE PRÉSENCE TROUBLANTE.

Révélée il y a une dizaine d'années par Tout est pardonné, le premier long métrage de Mia Hansen-Løve, Constance Rousseau s'est depuis imposée à pas feutrés dans le cinéma, tournant une demi-douzaine de longs métrages tout au plus. Manière aussi de se faire désirer, ce qui n'aura pas échappé à Kiyoshi Kurosawa, lequel en a fait sa "femme de la plaque argentique", titre original de son nouvel opus, Le Secret de la chambre noire. Elle y incarne Marie, la fille d'un photographe veuf vivant dans le souvenir de son épouse, et lui servant de modèle pour les daguerréotypes grandeur nature qu'il compose dans une fièvre morbide. Et la jeune comédienne d'imposer une présence justement évanescente -il s'agit après tout, on l'aura deviné, d'une histoire de fantômes.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires