Génération perdue

31/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:13
Du Le Vif Focus du 01/02/18

Lost Sphear invoque l'âge d'or des jeux de rôle japonais pour une aventure aux combats singuliers. Difficile toutefois de dépasser ses professeurs...

Le pixel 2D n'a plus le monopole du rétrogaming. Désormais, les générations de nostalgiques se superposent. Et les productions 3D des deux premières PlayStation soulèvent une vague de mélancolie engloutissant jusqu'à 200 euros pour une édition collector de Metal Gear Solid. Dévoué corps et âme aux jeux de rôle nippons des années 90, Atsushi Hashimoto préfère la création à la collection. Lost Sphear, sa deuxième production, roule ainsi comme un hommage contemporain à l'âge d'or des RPG japonais. Une aventure qui invite à la régression coupable entre Chrono Trigger, Xenogears et Final Fantasy.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires