Folie ordinaire

31/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:11
Du Le Vif Focus du 01/02/18

Jauffret déjoue les ressorts pervers des relations humaines dans une nouvelle cuvée de microfictions placées sous le signe de la cruauté. À lire cul sec.

En 2007, Régis Jauffret jetait un pavé dans la mare littéraire. Long chapelet d'histoires courtes écrites au papier de verre, ses Microfictions tisonnaient les lâchetés et les désirs flasques d'une humanité épuisée d'elle-même. Onze ans plus tard, il remet le couvert avec un banquet de nouvelles éclairs taillées dans le même bois de l'abomination ordinaire. Aligner 500 shots romanesques d'une page et demi chacun sans radoter et sans tomber dans la formule mécanique, cela tient déjà de la prouesse. Mais réussir en plus à envoûter le lecteur en lui servant un cocktail d'infanticides, de viols, de meurtres crapuleux et d'actes immoraux et odieux en tous genres, cela relève de la magie noire. Ou plus exa...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires