EN TOUTE INDÉPENDANCE

19/04/17 à 10:41 - Mise à jour à 10:41
Du Le Vif Focus du 21/04/17

S'il fallait dégager un trait caractéristique du cinéma portugais, on opterait sans hésiter pour la singularité, postulat s'appliquant aussi bien à la figure tutélaire de Manoel de Oliveira, disparu à l'âge de 106 ans après avoir laissé une oeuvre gigantesque et protéiforme, qu'à la figure volontiers iconoclaste de João César Monteiro ou à la veine anthropologique d'un Pedro Costa. Producteur historique du premier -ils o...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires