Chronique d'une disparition

09/05/18 à 21:00 - Mise à jour à 09:33
Du Le Vif Focus du 10/05/18

Asghar Farhadi délaisse l'Iran pour l'Espagne où il signe un drame suffocant, s'insinuant sous le vernis des apparences pour mieux percer la nature humaine...

Unanimement salué pour Une séparation, Asghar Farhadi s'était risqué dans la foulée à un premier tournage hors d'Iran, Le Passé, filmé dans la banlieue parisienne autour du trio Bérénice Bejo, Tahar Rahim et Ali Mosaffa. Initiative quelque peu hasardeuse, pour un film ne constituant assurément pas sa plus grande réussite, comme si le style du réalisateur persan était venu se heurter à la réalité française. Cinq ans plus tard, le voilà qui réitère l'expérience, avec plus de succès cette fois, pour Everybody Knows, un drame gravitant autour du duo Penélope Cruz-Javier Bardem et se déroulant dans un village ibère où l'on s'apprête à célébrer un mariage. À la liesse succède toutefois la stupeur lorsque, au soir des noces, une des invitées disparaît, prétexte pour le cinéaste à soulever le voile des apparences pour poursuivre son exploration de la nature humaine. Explications détendues dans les bureaux de sa maison de production parisienne...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires