Chant des possibles

31/01/18 à 21:00 - Mise à jour à 11:12
Du Le Vif Focus du 01/02/18

Le Wiels secoue les logiques muséales en consacrant une exposition à l'oeuvre hallucinée et hallucinante de Sophie Podolski. Expérimental et bouleversant.

Une autre Histoire de l'art est possible. Un récit différent, beaucoup moins idéologique, qui ne ressasse pas la sempiternelle trilogie Ensor-Magritte-Delvaux, asphyxiants pères de la peinture nationale assaillis par des hordes d'admirateurs en verve, quand il ne s'agit pas des marchands du temple. On ne remerciera jamais assez le Wiels d'avoir eu l'audace de se lancer dans une proposition aussi percutante que celle qui consiste à consacrer un accrochage en trois temps à une juvénile poétesse belge sous acide: Sophie Podolski. Entre 1953 et 1974, cette jeune femme fut comme une étincelle dans la nuit. Évoluant loin des codes et des formats en cours, son legs aurait logiquement pu ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires